L'affaire du Golden Nugget contre les joueurs de mini-baccarat ayant gagné plus d'1.5$ million sur une session

img auteur
Par LE 30.09.2014
L'affaire du Golden Nugget contre les joueurs de mini-baccarat ayant gagné plus d'1.5$ million sur une session

La session d’un groupe de joueurs ayant remporté près 1.5$ million en une session de mini-baccarat au Golden Nugget d’Atlantic City n’a pas fait l’objet de triche ou de violation de la loi, selon le régulateur des jeux de casino du New Jersey.

Retour sur les faits

Dans une session de jeu qui a eu lieu en 2012, un groupe de joueur misant sur le mini-baccarat s’est rendu compte que le deck de cartes n’était pas mélangé comme il l’est habituellement sur ce genre de jeux de table.

Au bout d’un moment, le groupe remarque donc qu’il peut tirer avantage de cette erreur, en prévoyant certaines tendances, et se met donc à placer des mises de plus en plus fortes pour profiter un maximum de cette situation. Leurs mises sont passées de 10$ à 5.000$ la main. Résultat net de cette session : plus d’1.5$ million de profit.

Le casino a tout d’abord décidé de ne pas payer complètement les joueurs et, étant donné qu’il pensait qu’il y avait eu une triche à l’époque, s’est comporté de façon irrespectueuse envers ces personnes, notamment en les détenant de façon illégale. Peu après le casino a entamé une procédure de poursuite pour forcer les joueurs à rembourser la somme payée, soit près de 500.000$.

Les joueurs ont réagi et la première décision du tribunal a été en faveur des joueurs, en admettant que le casino devait les payer. Le casino avait annoncé qu’il ferait appel de cette décision mais peu après le propriétaire du Golden, Tilman Fertitta, a déclaré qu’il était prêt à régler l’affaire à l’amiable en payant les gains initiaux des joueurs pour en finir avec tout ça.

Les joueurs ont refusé cet arrangement, estimant qu’il y avait eu trop d’abus et de dommages personnels (les procédures de justice, la détention abusive et les traitements très limites, les accusations de racisme dues au fait que ces joueurs étaient asiatiques…) et ont contre-attaqué pour obtenir réparations financières en plus de la somme d’1.5$ million (pour une somme globale avoisinant les 2$ millions).

Finalement et avec une décision qui a stupéfait les observateurs, la décision en appel a statué en faveur du casino et l’a autorisé à ne plus payer les joueurs car il y avait eu « fraude ».

A cet instant précis, les joueurs ont dû amèrement regretter de ne pas avoir accepté les gains sans compensations…

La Commission des Jeux défend les joueurs

Selon la Commission des Jeux du New Jersey, cette décision de ne pas payer les joueurs est contraire à la loi, alors que l’erreur vient du casino et plus précisément du fabricant de cartes Gemaco.

Le nom de Gemaco vous dit peut-être quelque chose, c’est le même qui proposait des cartes ayant un léger défaut sur la face cachée, qui permettait de reconnaître certaines cartes. C’est grâce à ce détail insensé que Phil Ivey est parvenu à gagner plus de 7.3£ millions au CrockFords Casino de Londres, et près de 9.6$ millions au Borgata d’Atlantic City – les deux gains n’ont pas été payés par les casinos et l’affaire est en train de se décider devant les tribunaux.)

En effet, il faut qu’il y ait eu fraude à cause d’une manipulation des joueurs eux-mêmes. Or dans le cas précis, comme pour celui de Phil Ivey, l’erreur vient entièrement du casino et les joueurs ont su tirer avantage de cette dernière, mais ne l’ont pas organisée ni créée.

Selon la Commission : « La direction du Golden Nugget a étudié minutieusement cette partie, et n’a pas été capable de démontrer un problème majeur par rapport à l’intégrité du jeu. […] Sur ce problème, le Golden Nugget avait les moyens de faire cesser cette partie, et aurait pu introduire un nouveau deck de cartes, mais a choisi de laisser continuer le jeu. »

Même si la Commission n’a pas autorité pour intervenir sur ce genre de décision de justice, elle est assez influente pour faire pencher la balance et faire en sorte que la décision soit à nouveau jugée, en prenant en compte tous les paramètres.

Il n’est donc pas impossible que les joueurs réussissent à obtenir gain de cause. Affaire à suivre…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.