Le marché français tient ses promesses

img auteur
Par LE 05.12.2010

Ces dernières semaines, de nombreux intervenants ont fait courir le bruit que le marché des jeux d'argent en France était largement surestimé. Ces intervenants sont en réalité les dirigeants des sites de paris sportifs et autres salles de poker. Stéphane Courbit (Betclic) et Carlo Costanzia (Bwin) tiraient la sonnette d'alarme en s'adressant à l'ARJEL pour une reconsidération des niveaux de taxation.

Selon Le Point, ces plaintes ne sont que des fabulations de la part des opérateurs, en affirmant qu'ils se portent très bien et que leurs résultats sont largement aussi bons que leurs espérances initiales. 

Alors à quoi bon ce petit jeu ? pour gagner toujours plus et ne pas attirer de nouveaux acteurs sur le marché francophone et protéger la poule aux oeufs d'or ?

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.