Le Tigre de Cristal, le premier casino russe de Primorye, sur le point d'être opérationnel

img auteur
Par LE 17.09.2015
Le Tigre de Cristal, le premier casino russe de Primorye, sur le point d'être opérationnel

Vladivostok, qui a pour projet de concurrencer Macau et les autres destinations asiatiques, va bientôt pouvoir compter sur le Tigre de Cristal, un nouveau casino qui aura son ouverture partielle le 8 octobre, quelques semaines avant d'être totalement opérationnel.

Début des hostilités à Primorye

Le projet va proposer un hôtel de 120 chambres, 2 restaurants, un spa et un luxueux casino. Le lieu est déjà la cible de nombreux demandeurs d'emplois, comme le confirme les déclarations des responsables.

Le projet est établi à 200$ millions pour le moment – même si certains parlent de 500$ millions. Il sera possible dans le futur d'ajouter de nouvelles ailes pour incorporer quelques 300 chambres supplémentaires, un théâtre et un complexe sportif.

Cette phase 2 pourrait coûter 500$ millions de plus (900$ millions selon certains) et devrait débuter début 2016. Il faudra attendre 2019 pour voir le Tigre de Cristal au complet. Ce projet de Melco Crown Limited (société du milliardaire Lawrence Ho) fera partie d'un développement régional de la zone du Primorye, dont la capitale est Vladivostok.

A terme, il devrait y avoir 16 hôtels, 8 casino, une dizaine de villas, des lieux de divertissement et de restauration, un yacht club, des théâtres, etc... D'autres opérateurs comme NagaCorp, Royal Time Gaming et Diamond Fortune sont également intéressés dans cette région.

Ce développement continu permettra la création de quelques 20,000 emplois directs et de 100,000 indirects.

Le Tigre de Cristal sera le tout premier casino, et en tant que premier arrivé, pourra se créer un portefeuille de client avant les autres. La zone de Primorye n'est pas encore la plus dynamique mais peut compter sur l'affluence de nombreuses destinations asiatiques. Située près de plusieurs pôles, elle compte potentiellement sur 200-300 millions de clients potentiels venant de Corée du Sud, du Japon, de Russie et de Chine.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.