Les casinos suisses annoncent une huitième année consécutive à perte en 2015

img auteur
Par LE 22.03.2016
Les casinos suisses annoncent une huitième année consécutive à perte en 2015

Les 21 casinos terrestres répertoriés en Suisse viennent d'annoncer qu'ils avaient clôturé une huitième année consécutive à perte. Depuis 2007, chaque année montre un recul du chiffre d'affaires et ils appellent aujourd'hui à de nouveaux jeux pour tenter de générer plus de mises, mais aussi à plus de vigilance de la part du gouvernement sur les offres illégales de jeux.

Descente aux enfers depuis 2007

La Fédération Suisse des Casinos (qui réunit 15 des 21 casinos existants) a communiqué les chiffres de l'année 2015 et a constaté une nouvelle baisse de 4,1% par rapport à 2014, pour un chiffre d'affaires de 624 millions d'euros. Seuls 8 casinos ont réussi à afficher de la croissance, dont les deux plus importants à Zurich et à Montreux.

Il s'agit de la huitième année à perte pour les établissements de jeux suisses qui génèrent 1/3 de chiffre d'affaires de moins que le résultat de 2007.

Selon la Fédération des Casinos, la crise est l'un des plus importants facteurs de cette baisse, ainsi que la conversion euros/francs suisse qui est peu avantageuse et qui réduit les déplacements de joueurs venant d'Italie par exemple.

Sur ce qu'il est possible de faire selon elle, la Fédération demande au gouvernement de prêter plus d'attention aux cercles de jeux physiques et aux sites de jeux illégaux, qui créent un manque à gagner pour les casinos officiels. Pour tenter de contre l'offre illégale sur internet, les casinos vont avoir la possibilité de proposer leurs propres machines à sous et tables de jeux en ligne. Malheureusement, cela ne sera pas d'actualité avant 2019, d'où l'importance selon la Fédération de mettre la pression aux concurrents déloyaux des casinos terrestres.

Une autre mesure pour rehausser le chiffre d'affaires des casinos seraient d'autoriser de nouveaux jeux, toujours selon la Fédération Suisse des Casinos. Des produits comme les paris sportifs et les loteries pourraient redonner un élan nécessaire et élargir le spectre de clients potentiels pour les années à venir.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.