Les citoyens britanniques lancent une nouvelle attaque contre les FOBTs

img auteur
Par LE 05.12.2014
Les citoyens britanniques lancent une nouvelle attaque contre les FOBTs

Un rassemblement de conseils locaux s’est formé en Angleterre pour protester une fois de plus contre les machines de jeux électroniques ayant pignon sur rue dans la plupart des villes du pays.

De nombreuses plaintes contre les FOBT

Les Fixed-Odds Betting Terminals (FOBT) sont pour beaucoup le cancer qui ronge le pays de l’intérieur. Ces machines qui ont fait perdre 60£ millions aux Gallois en 2013 et ont « fait miser » plus de 630£ millions aux habitants de Bristol la même année sont un sujet qui préoccupe de nombreux citoyens britanniques.

Ce rassemblement de conseils locaux survient peu après le rapport de 1.200 pages sur ce sujet, en utilisant entre autres les données des 5 plus grosses chaînes de boutiques de paris du pays, les deux plus gros fournisseurs ainsi que l’avis de 4.000 joueurs.

Les conseils locaux contestent actuellement la prochaine ouverture d’une nouvelle boutique de paris de PaddyPower dans l’est de Londres. Le chef de cette coalition exige que les mises maximales de 100£ soient abaissées à 2£. De cette façon cela limiterait les pertes colossales que connaissent certains joueurs.

Le gouvernement et les bookmakers encore fébriles

En avril 2014, le gouvernement britannique avait annoncé qu’il n’était pas partant pour baisser les limites de 100£. A la place, il a révélé vouloir une approche « plus sensible » en exigeant des parieurs d’utiliser un compte pré-financé s’ils voulaient parier plus de 50£ par coup.

Ceci ne ressemble pas à une solution pour les milliers de joueurs ayant perdu des sommes importantes.

En septembre, les bookmakers ont proposé de ne plus exposer de publicités pour les FOBT sur les devantures des boutiques. Une intention qui parait plus symbolique qu’autre chose puisque la plupart des britanniques ont connaissances de ces machines. La solution devrait passer par une baisse des mises maximales mais également pas une responsabilisation des joueurs sur les risques de ces machines. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.