Les meilleures émissions poker

img auteur
Par LE 16.07.2013
Les meilleures émissions poker

Depuis 2003 et le sacre de Chris Moneymaker au Main Event, le poker a connu un boom incroyable qui a poussé beaucoup de personnes à se mettre ou remettre au jeu. Pour surfer sur cette vague, des émissions se sont créées, dont certaines sont devenues cultes.

Poker After Dark

Poker After Dark est une émission où 6 joueurs s'affrontaient sous la forme d'un tournoi où seul le vainqueur gagnait de l'argent. D'un buy-in de 100,000$, le vainqueur repartait donc avec 600,000$ ! A l'origine en mode tournoi, plusieurs sessions cash-game se sont déroulées et ont encore plus suscité l'intérêt des spectateurs. 

Des joueurs comme Brunson, Dwan, Ivey, Esfandiari, Hansen, Elezra et beaucoup d'autres ont régulièrement participé à Poker After Dark.

World Poker Tour

L'émission du World Poker Tour est celle qui a surfé le mieux sur la vague du poker. D'autant plus pour nous français car elle était traduite et commentée par Patrick Bruel. Bon en France on avait pas mieux à l'époque en tant que commentateur (en fait on a toujours pas mieux...). C'est clair que la V.O est d'une qualité bien supérieure.

Cette émission a montré au monde qu'il était possible de gagner des sommes folles avec les tournois de poker. Cette émission a rendu célèbre des joueurs comme Gus Hansen ou Daniel Negreanu.

High Stakes Poker

High Stakes Poker 

Voici de loin ma préférée ! L'émission High Stakes Poker était une émission de poker sur le cash-game avec encore une fois beaucoup de joueurs pros. De nombreux joueurs FTP étaient présents avant le « drame » du black friday.

Présentée d'une main de maître par Gabe Kaplan jusqu'à la saison 6 et AJ Benza jusqu'à la saison 5 (remplacé alors par Kara Scott), elle est devenue culte pour beaucoup. Norm MacDonald commente seul la saison 7, et bien qu'il ne soit pas mauvais, le duo choc Kaplan/Benza manqua à la plupart des spectateurs. 

Des pots de plusieurs centaines de milliers de dollars étaient régulièrement joués et l'action ne manquait pas avec notamment Negreanu qui cave pour 1$ million lors de la première saison ou Brad Booth qui cave aussi à 1$ million pendant la saison 3. Le buy-in moyen était compris entre 100,000 et 250,000$.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.