Un casino coréen refuse de payer 1.1$ million à quatre joueurs chinois

img auteur
Par LE 21.07.2014
Un casino coréen refuse de payer 1.1$ million à quatre joueurs chinois

Quatre joueurs de casino chinois ont décidé de porter plainte contre un casino de Corée de Sud, situé sur l’île de Jeju, un des lieux où sera bientôt construite la zone de casinos nécessitant plus de 250$ milliards d’investissement. Ce casino refuse de leur payer leur gain d’une session au baccarat - une somme de 1.1$ million.

Le patron fait pression sur le croupier

Le propriétaire du casino atteste que les joueurs en question ont tout simplement triché. Pour appuyer sa déclaration, celui-ci a cité l’un des employés du casino, le croupier, qui a affirmé qu’il y avait eu « conspiration ».

Cependant, ce croupier a admis plus tard qu’il avait menti après que son propriétaire lui ait ordonné de faire une fausse déclaration. Le chef de la police locale est en train de préparer une plainte contre cette personne qui n’a pas été identifiée.

L’incident s’est produit en mai dernier mais n’a été connu qu’au début du mois de juillet. Le média coréen qui a relaté les faits craint que cela ne donne une mauvaise image des casinos du pays et que cela ne fasse déserter les nombreux joueurs chinois qui se rendent dans ces établissements. Au total, il existe 16 casinos qui ne sont réservés qu’aux joueurs étrangers, les Coréens étant dans l’interdiction d’y jouer.

L’importance des joueurs étrangers, en particulier des Chinois

En 2013, 40.7% des visiteurs de ces casinos étaient des Chinois. C’est la première année où ces derniers sont plus nombreux que les joueurs Japonais. L’île de Jeju a vu le nombre de visiteurs chinois quadrupler entre 2011 et 2013.

Cette dépendance de la Corée vis-à-vis des joueurs étrangers a poussé plus d’une fois les locaux à exprimer leur mécontentement par rapport à cette interdiction. Malgré tout, certains groupes ayant l’intention d’investir dans la zone ne sont pas inquiets par ça. Caesars Entertainment, qui a prévu de construire un casino dans la zone d’Inchéon, n’est pas dérangé par cette idée. « Nous avons prévu de construire notre complexe pour les touristes et nous n’avons aucun problème avec cela. » Le groupe a ajouté que les joueurs chinois et japonais restaient leurs deux cibles principales.

Il faut reconnaître que c’est un classique dans cette partie du monde. Que ce soit Macau, Singapour, la Corée du Sud ou même le futur marché de casinos du Japon, tous comptent sur l’affluence des visiteurs chinois, qui décidément sont la condition pour qu’un établissement de jeux fonctionne correctement en Asie…

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.