Un homme condamné à 17 ans de prison pour avoir triché plusieurs fois au casino

img auteur
Par LE 18.06.2014
Un homme condamné à 17 ans de prison pour avoir triché plusieurs fois au casino

Un homme de 57 ans qui a tenté de tricher à trois reprises dans trois différents casinos d’Atlantic City a été condamné à une sentence record de 17 années de prison. Le joueur était très connu des services de police et avait séjourné derrière les barreaux à deux reprises par le passé (pour des durées de plusieurs années à chaque fois) pour des faits similaires.

Un malade de la fraude au casino ?

Avant de s’alarmer sur cette sentence qui parait très sévère, attardons-nous un peu sur les faits. Derek Bethea, 57 ans, a été vu en train d’essayer de tricher sur les tables de craps de trois casinos d’Atlantic City, en utilisant toujours la même technique.

Sa technique était simple, grossière même, quand on sait à quel point la sécurité dans les casinos terrestres est poussée. Bethea plaçait sa mise juste après que le résultat des dés ait été donné. Il n’avait alors qu’à placer son argent sur le bon numéro et espérer que personne – ni le croupier, ni les joueurs à côté, ni les caméras de sécurité – ne repère son petit manège.

Il commence par le Casino Borgata où il tente une mise de 1.100$ sur une des tables de craps de l’établissement. A la seconde où les dés s’arrêtent, il place « discrètement » sa mise, double et fait une sortie éclair, avec ses 1.100$ durement gagné. Il se rend dans un autre casino le lendemain mais se fait arrêter avant de faire quoi que soit et se voit donner une assignation à comparaître.

Quelques jours après, il tente la même technique au Casino Resorts, mais avec une mise plus modeste. Cette fois, il tente de la même façon un pari de 505$, qu’il gagne évidemment, mais le casino refuse de le payer.

Le lendemain, il se rend au Revel Casino et décide encore la même chose mais une mise de 240$. Même résultat, le casino refuse de le payer, ayant clairement vu la manœuvre… Avec autant d’acharnement et si peu de finesse, c’est à se demander si la prison ne lui manque pas un peu trop… !

Une peine violente

Car l’homme est un multirécidiviste des fraudes au casino. Il avait déjà été condamné en 2001 et en 2005 pour des faits similaires, à la seule différence qu’il avait essayé sur les tables de roulette plutôt que de craps. Si la prison est l’endroit où il préfère séjourner, c’est une opération réussie...

La sévérité de la peine – alors qu’il faut admettre qu’il n’a fait de mal à personne physiquement, ni détourné des sommes folles – est donc dû à cela. Peut-être existe-t-il d’autres éléments inconnus (Un comportement inapproprié au tribunal, une menace quelconque, etc…) qui peuvent expliquer cette lourde condamnation. 

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.