Le groupe de casinos JOA affiche un désir de croissance ambitieux d'ici 2022

img auteur
Par LE 23.04.2018
Le groupe de casinos JOA affiche un désir de croissance ambitieux d'ici 2022

Le groupe de casinos terrestres JOA (Jouer Oser s’Amuser) a annoncé son intention de devenir plus important sur le marché français et vouloir « doubler de taille dans les quatre ans », selon le site la Tribune de Lyon. Pour rappel, la firme est troisième en France et son siège est basé à Lyon. Depuis son rachat l’année dernière, JOA désire investir pour grossir et devenir un concurrent plus sérieux pour Barrière et Partouche.

JOA veut acheter pour grossir

L’intention de JOA est claire : doubler de taille d’ici l’année 2022. Le groupe n’a pas clairement énoncer sa stratégie mais on peut imaginer que cela passera par un certain nombre d’acquisitions en France. En effet, JOA a déjà racheté deux nouveaux établissements pour entreprendre sa croissance future.

Les casinos de Gujan-Mestras et le Pullman de Mandelieu ont été achetés pour un montant non communiqué. Gujan-Mestras est une place privilégiée des joueurs de poker (FPO de PMU et DSO d’Unibet) et se trouve dans le sud-ouest de la France. Les anciens propriétaires ont accepté de vendre malgré le fait qu’ils soient réticents de passer d’une affaire familiale à une propriété d’un groupe soutenu par des fonds étrangers.

JOA a en effet été racheté par des fonds d’investissement anglo-américains qui ont accepté de prendre en charge la dette importante du groupe. Aujourd'hui, il est contrôlé majoritairement par la firme d'investissement Blackstone.

L’autre acquisition de JOA est le casino Pullman de Mandelieu. C’est la plus grosse acquisition de la firme lyonnaise jusqu’à maintenant et une qui pourrait lui permettre des bénéfices dans les années à venir. La transaction a été faite fin 2017 et a permis de devenir le 23ème établissement de jeux JOA.

« Le Produit Brut des Jeux est passé de 27,5€ millions en 2007 à 17,6€ millions en 2017. Soit une perte de 10€ millions en dix ans. » a déclaré son directeur Jean-François Chapel.

Malgré cette baisse sur les années, le Pullman reste dans le top 30 des plus gros casinos français et constitue donc une acquisition intéressante pour le groupe qui désire grignoter des parts de marché. Battre Partouche ou Barrière est aujourd’hui impensable mais la firme lyonnaise a la potentiel de grossir avec les années, c’est en tout cas son objectif.

JOA est une société dégageant 238€ millions de chiffre d’affaires (2017) et comptant 1,700 salariés.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.