Jeux de casino en ligne : l’Inde impose une taxe de 28 % sur les revenus des sociétés iGaming

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Jeux de casino en ligne : l’Inde impose une taxe de 28 % sur les revenus des sociétés iGaming

Le gouvernement indien a récemment annoncé qu'il prélèverait une taxe de 28 % sur les revenus que les sociétés de jeux de hasard en ligne gagnent auprès de leurs clients. Il faut dire objectivement que les fournisseurs et opérateurs iGaming ont jusqu’à présent payé peu d’impôts. La récente décision du gouvernement indien est un coup dur pour un secteur qui a gagné en popularité et su attirer des investisseurs étrangers, lequel pèse aujourd’hui 1,5 milliard de dollars.

Inde : les sociétés iGaming n’approuvent pas le choix du gouvernement de les taxer

L’Inde veut taxer les sociétés de jeux d’argent en ligne sur leurs revenus. Le Ministre des Finances Nirmala Sitharaman a en effet commenté la décision du gouvernement en ces termes : « La décision d'imposer une taxe sur les montants totaux perçus par les sociétés de jeux a été prise après de nombreuses consultations. Notre intention n’est en aucun cas de nuire à l’industrie ».

La dernière phrase de l’allocution de Nirmala Sitharaman a en effet pour vocation d’apaiser les tensions avec les représentants de l'industrie indienne des jeux en ligne, lesquels ne partagent pas la décision du ministère concerné. Il faut dire que selon les opérateurs iGaming, la taxe sapera leurs revenus, sans compter que des frais supplémentaires pourraient être répercutés sur leurs clients.

Aaditya Shah, directeur de l'application et de l'exploitation de jeux chez IndiaPlays, a en effet fait part de ses craintes : « La mise en œuvre d'un taux d'imposition de 28 % posera des défis importants à l'industrie du jeu. Cette charge fiscale plus élevée aura un impact sur les flux de trésorerie des entreprises ».

Roland Landers, PDG de la All India Gaming Federation, a quant à lui eu des propos moins mesurés : « La décision de taxer les sociétés iGaming sur leurs revenus est inconstitutionnelle et irrationnelle. Cette décision anéantira l'ensemble du secteur indien des jeux de hasard et entraînera de nombreuses pertes d’emplois. Au final, seules les plateformes offshore illégales et anti-nationales bénéficieront de cette mesure ».

La dépendance au jeu : motif légitime du gouvernement indien

La principale raison de la décision du gouvernement de taxer les revenus des fournisseurs et opérateurs est relative au phénomène de dépendance au jeu. En effet, bien que les produits iGaming soient soutenus par des champions et athlètes indiens de haut niveau — rappelons que le cricket est le sport national en Inde —, des inquiétudes ont été soulevées concernant les pertes financières, les risques d’endettement et l’addiction aux jeux de hasard.

Or, malgré les questionnements qu’elles suscitent, les applications de jeux de casino et de paris sportifs sur mobile font l’objet d’investissements majeurs au sein de l’industrie iGaming indienne, à l’image de Dream11, groupe qui n’est autre que le sponsor phare de l’équipe nationale de cricket et qui pèse aujourd’hui plus de 8 milliards de dollars.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Jeux de casino : les Philippines veulent devenir une destination majeure à l’international
Jeux de casino : les Philippines veulent devenir une destination majeure à l’international

Jeux de casino : les Philippines veulent devenir une destination majeure à l’international

Les Philippines envisagent d'attirer jusqu'à 6 milliards de dollars d'investissements dans le secteur des casinos dans les cinq années à venir, par le biais de...

Focus sur les prochains jeux de casino en ligne d’Evolution à paraître en 2024
Focus sur les prochains jeux de casino en ligne d’Evolution à paraître en 2024

Focus sur les prochains jeux de casino en ligne d’Evolution à paraître en 2024

Depuis le temps que vous jouez aux jeux de casino en ligne, vous n’êtes pas sans savoir qu’Evolution est devenu le leader incontesté du segment des jeux de tables avec...