La Corée du Nord gagnerait des centaines de millions chaque année avec les jeux d'argent en ligne illégaux

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

D'après les informations d'un agent coréen du nom de Yoo Dong-Ryol, la Corée du Nord aurait gagné des centaines de millions de dollars via des activités de jeux d'argent en ligne illégaux l'année dernière. Une manne d'argent plus que bienvenue pour le pays vivant quasiment en autarcie.

Le réseau de l'ombre du pays

D'après Yoo, des dizaines de réseaux illégaux venant d'intérêts nord-coréens sont répartis dans les régions chinoises et d'Asie du sud-est. En faisant une estimation globale, il a déclaré que 864$ millions étaient générés en créant et vendant des logiciels de gambling, en opérant des sites de jeux illégaux et en utilisant les services de cyber-hackers.

Ces logiciels permettant d'organiser des réseaux illégaux seraient vendus pour plusieurs millions et nécessiteraient d'investir des fonds supplémentaires pour chaque mise à jour. De nombreux sites sont aussi opérés par des agents coréens à l'étranger, ou par des résidents de certains pays asiatiques. En dernière instance, l'argent reviendrait à la Corée du Nord qui piloterait ses agents de l'intérieur.

Les informations concernant la Corée du Nord sont rarement objectives mais les témoignages de Yoo et de certains autres officiels laissent à penser que les estimations et informations délivrées sont justes. Il y a malgré tout toujours une légère réserve à avoir lorsque l'on parle de ce pays...

La Corée du Nord se vante toutefois d'avoir une armée de hackers qui peuvent défendre les intérêts du pays s'il le faut. Yoo a déclaré que le pays avait engagé récemment 800 hackers, ce qui porterait le nombre total à 6,800 individus.

Ces activités illégales de jeux permettraient à la Corée du Nord de générer de l'argent et de compenser son isolation économique, tout en obtenant des informations précises grâce à ses « agents du net ».

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain
Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a récemment annoncé que les salons de paris sportifs — jusqu’ici contraints à la fermeture en raison de la...

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude
Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

En Autriche, c’est actuellement le Ministère des Finances qui est responsable de l’octroi de licences d’exploitation aux opérateurs agréés. Cependant,...