Les gains des joueurs étrangers des futurs casinos japonais ne seront finalement pas taxés

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Les gains des joueurs étrangers des futurs casinos japonais ne seront finalement pas taxés

Le gouvernement japonais a communiqué cette semaine sur le futur plan de taxes à l’égard des joueurs étrangers des futurs casinos resorts. Contrairement à ce qui avait été annoncé il y a près d’un an, les gains générés par les joueurs internationaux seront exempts de taxes. Ce revirement de situation - qui n’a toutefois pas encore été proprement officialisé dans le plan fiscal 2021 - a pour but de rassurer les investisseurs potentiels.

Les étrangers peuvent encaisser l’intégralité de leurs gains

Le plan de développement des futurs casinos resorts au Japon avait pris un sérieux coup dans l’aile quand le Parti Libéral Démocrate avait annoncé dans un premier temps son intention de taxer les gains générés par les joueurs internationaux. L’annonce avait refroidi de nombreux investisseurs, craignant que ce genre de mesure pourrait freiner la venue d’un nombre important de visiteurs.

Cette semaine, c’est l’annonce inverse qui a été faite par le Parti. Les joueurs étrangers faisant des gains dans n’importe quel casino terrestres garderont 100% de leurs gains.

Avec une année 2020 aussi mouvementée et un Coronavirus qui reste toujours d’actualité, il semble en effet de bon ton de ne pas rajouter de difficulté pour le marché japonais qui n’est pas encore lancé. Les opérateurs n’ont d’ailleurs même pas encore été choisis et rien ne sera fait avant octobre 2021.

De moins en moins de candidats pour le futur marché

Si les plus importants opérateurs de casinos ont vite exprimé leur intérêt pour le futur marché japonais, beaucoup sont aujourd’hui beaucoup plus frileux à l’idée d’investir dans le pays. Le Japon est un marché prometteur et la plupart ne voyait aucun inconvénient à investir jusqu’à 10$ milliards, voire plus, dans un projet resorts.

Mais la crise du COVID-19 a beaucoup changé les mentalités. Investir massivement dans un projet qui ne peut fonctionner qu’avec des visiteurs physiques, qui plus est sur une partie importante venant de l’étranger, est aujourd’hui plus risqué et hasardeux.

Pour rajouter des difficultés, le Japon a estimé mettre en place une taxe sur le chiffre d’affaires qui serait de 30 à 50% selon les revenus. Le Las Vegas Sands - le plus important casinotier au monde et l’un des plus motivés à l’origine - s’est retiré de la course à la licence après cette annonce, précisant que ce niveau de taxes « rendait nos objectifs irréalisables ». LVS est habitué à ce genre de manoeuvre, comme il l’a déjà à Madrid et en Corée du Sud, et il est possible que cela fasse partie de ses techniques de négociations.

Mais d’autres opérateurs se sont également désintéressés du projet japonais suite à cette annonce de taxes, dont Caesars Entertainement, Wynn Resorts et Genting Singapore. D’autres comme Melco Resorts n’ont pas fait machine arrière.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé
Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé

Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé

De toute évidence, les Pays-Bas ont pris un peu plus de retard en ce qui concerne le lancement de leur marché réglementé des jeux de casino en ligne. En effet, le...

Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible
Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible

Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible

De nombreuses fonctionnalités bonus, un scénario captivant et un gameplay immersif, voilà ce que propose la machine à sous Miner Donkey Trouble™ aux joueurs des...