Macao : le Roi du Junket, Alvin Chau, condamné à 18 ans de prison

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Macao : le Roi du Junket, Alvin Chau, condamné à 18 ans de prison

Le procès d’Alvin Chau, magnat des casinos et ancien PDG de Suncity Group, est terminé. Le Macau Court of First Instance a condamné celui que l’on surnomme le « Roi du Junket » à 18 ans de prison pour avoir dirigé un empire illégal du jeu dans l’ancienne enclave portugaise. Âgé de 48 ans, Alvin Chau présidait en effet un groupe criminel et organisait des jeux d’argent clandestins.

Jeux illégaux à Macao : la juge Lou Ieng Ha sans pitié envers Alvin Chau

Le mercredi 18 janvier 2022, près d’un an après l’arrestation de Chan Wen-Ling, Alvin Chau, fondateur du plus important junket de Macao — un junket est une société intermédiaire à mi-chemin entre prêteur et tour-opérateur qui facilite la venue des joueurs dans les casinos —, a été condamné à 18 années de prison par la juge du Macau Court of First Instance, Lou Ieng Ha.

Celle-ci, impitoyable envers l’homme qui a été inculpé pour association de malfaiteurs, blanchiment d’argent et organisation de jeux et paris illégaux, lui a également ordonné de débourser la somme de 834 millions de dollars américains de dommages et intérêts en faveur du gouvernement de Macao.

Le quasi-quinquagénaire était habilement parvenu à attirer les joueurs de Chine continentale — lesquels constituent la cible principale des casinos de Macao —, pour le compte de cinq opérateurs de renommée mondiale dont la réputation est désormais officiellement ternie : Wynn Macau, Galaxy Entertainment Group, MGM China, Sands China et SJM Resorts. Ces derniers ont d’ailleurs été condamnés au paiement de 250 millions de dollars américains par la juge Lou Ieng Ha pour non-respect de la loi relative aux jeux d’argent. Cette somme sera également versée au gouvernement de Macao en guise de dédommagement.

Plus de 118 millions d’euros de recettes fiscales détournés sur 8 ans

Même s’il n’a finalement pas été jugé pour blanchiment d’argent, Alvin Chau, par le biais de sa société Suncity Group, a permis aux cinq casinotiers mentionnés plus haut de dissimuler quelque 118 millions d’euros de recettes fiscales au cours des huit dernières années.

Durant son procès, lequel a débuté quatre mois plus tôt, le principal accusé a nié toutes les accusations en bloc, et ce de manière assez pauvre : « Je ne sais pas pourquoi on dit que Suncity Group est un syndicat du crime. Mes collègues n'ont jamais perçu un seul centime lié à des activités illégales. De plus, c’est bien la première fois qu’on nous demande de verser des compensations pour des actes que nous aurions commis de façon soi-disant illégale ».

Rappelons qu’en décembre 2021, peu de temps après l’arrestation d’Alvin Chau, la société Suncity Group a annoncé sa cessation d’activité. Il est probable que Suncity Group ait détourné d’autres fonds s’élevant à plusieurs centaines de millions d’euros, la firme ayant développé des relations commerciales avec d’autres opérateurs majeurs basés au Vietnam, en Russie et aux Philippines.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Liechtenstein : les habitants votent largement contre la fermeture des casinos
Liechtenstein : les habitants votent largement contre la fermeture des casinos

Liechtenstein : les habitants votent largement contre la fermeture des casinos

Les six casinos du Liechtenstein étaient menacés de disparaître. Finalement, il n’en sera rien. En effet, les établissements de jeux de hasard lancés en 2017 et...

Game of Gladiators Uprising de Play’n Go : pénétrez dans l’arène et battez-vous jusqu’à la mort !
Game of Gladiators Uprising de Play’n Go : pénétrez dans l’arène et battez-vous jusqu’à la mort !

Game of Gladiators Uprising de Play’n Go : pénétrez dans l’arène et battez-vous jusqu’à la mort !

Il est grand temps d’aiguiser votre épée et d’enfiler votre casque sur les casinos en ligne Play’n Go ! En effet, la firme suédoise vient de lancer une nouvelle...