Suisse : la ville de Lausanne n’aura finalement pas droit à son casino

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Suisse : la ville de Lausanne n’aura finalement pas droit à son casino

À la suite d’une décision du Conseil fédéral suisse, la région de Lausanne est en droit de bénéficier d’une nouvelle concession de type A lui permettant d’ouvrir un casino dans un avenir proche. Or, tandis qu’un nouvel établissement de jeu était supposé voir le jour à l’horizon 2025, la municipalité de la ville située en bordure du lac Léman a décidé de mettre son veto au projet.

La ville de Lausanne dit « non » à la construction d’un nouveau casino

En 2002, 2003 puis 2012, le Conseil fédéral helvète a décerné une concession pour l’exploitation de jeux de casino à pas moins de vingt-et-une maisons de jeu. Il y a trois années de cela, ledit conseil a étendu les concessions de onze de ces établissements afin de leur permettre de proposer des jeux de casino en ligne.

Or, sur les trois candidats en lice pour la gestion et l’exploitation d’un nouveau grand casino à Lausanne, il n’en reste aujourd’hui plus que deux…. En effet, la municipalité a mis son veto au projet qui devait voir le jour dans le centre-ville. Et cela n’est pas sans contrarier son promoteur, le groupe de casinos français Partouche, qui a littéralement perdu une fantastique occasion d’implanter un complexe à Lausanne…

« Je suis extrêmement frustré et en colère » a déclaré Fabrice Paire, le président du directoire du groupe à Keystone-ATS. « C’est un sacré coup dur pour nous. Nous ne comprenons pas ce qui est arrivé à la municipalité de Lausanne. La position dogmatique de la ville est un mystère pour nous », a poursuivi l’homme le plus influent de Partouche, rappelant qu’il a développé le volet prévention du dossier et proposé de financer directement un projet pour la jeunesse lausannoise en partenariat avec le joueur de tennis local Stan Wawrinka.

Pas suffisamment de garanties concernant les risques d’addiction

Et si Partouche était tout simplement tombé sur une toute autre philosophie ? En effet, en Suisse, la protection des jeunes joueurs n’est pas un concept flou, mais bien une réalité. Les ficelles habituelles qu’aiment ressortir les opérateurs de jeux de casino français ne valent pas grand-chose aux yeux des Suisses.

Quoi qu’il en soit, à la suite de plusieurs entretiens avec le syndic Grégoire Junod et une longue présentation du dossier devant les élus municipaux, la ville de Lausanne a répondu « Niet ». Informée du refus de la municipalité de concrétiser le projet du Flon, la Commission Fédérale des Maisons de Jeu l’a enterré une bonne fois pour toute (l’aval de la commune d’implantation est effectivement indispensable pour mener à bien une telle opération).

Rappelons que le syndic Grégoire Junod avait fait part de sa circonspection dès l’annonce d’un dépôt de candidature par le groupe Partouche. Ce dernier craignait en effet que la jeune clientèle soit exposée à des risques d’addiction au jeu, cette dernière fréquentant le quartier du Flon jusque tard dans la nuit.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis
Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis

Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis

Wynn Resorts a lancé les constructions d’un nouveau casino aux Émirats arabes unis, qui sera le tout premier dans la région et qui a pour ambition de générer...

Immortal Romance 2 : 12 ans après, la suite tant attendue du hit de Microgaming !
Immortal Romance 2 : 12 ans après, la suite tant attendue du hit de Microgaming !

Immortal Romance 2 : 12 ans après, la suite tant attendue du hit de Microgaming !

Douze ans plus tôt, Microgaming avait lancé Immortal Romance, l’une des premières machines à sous en ligne à embarquer 243 lignes de gain activables. Ce titre...