Un gérant dépense pour 1$ million en jeux à gratter dans son propre magasin

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Un propriétaire de convenience store – une épicerie/tabac chez les anglo-saxons – a dépensé dans son propre magasin une somme qu'il estime à 1$ million en tickets de loterie et jeux à gratter. Selon le Daily Mail, Adam Osmond s'est ruiné en allant jusqu'à acheter des milliers de dollars en tickets chaque semaine.

Un loup dans un poulailler

Adam Osmond est l'exemple frappant des dangers que peuvent entraîner le jeu compulsif. Quand il lancé son magasin en 1986, Osmond n'achetait qu'un jeu de temps en temps. Au fil des années, il a commencé à jouer régulièrement mais ce n'est qu'en remportant son premier jackpot de 50,000$ qu'il a basculé.

« En novembre 2007, je jouais des petits montants et j'ai touché un gain de 50,000$ sur un ticket. »

« En tant que joueur compulsif, la pire chose qui puisse vous arriver est de gagner gros parce qu'après ce gain, c'est l'accélération. Parce qu'un joueur compulsif ne recherche pas le gain, il recherche le gros coup. Donc que vous touchez 50,000$ vous pensez, maintenant on peut faire encore mieux. »

Une semaine après le gain, Osmond avait déjà tout reperdu, en plus des recettes du magasin.

Ses jeux n'étaient pas cachés et il ne dissimulait aucune transaction lorsqu'il achetait les tickets et jeux à gratter. La loterie du Connecticut n'a pourtant pas trouvé étonnant ou suspect que le gérant dépense autant dans son propre magasin.

Adam Osmond a arrêté de jouer en 2008, quand il a été obligé de fermer son magasin et d'annoncer son problème à sa famille. En signal d'alarme, il avait imprimé des dizaines de milliers de jeux à gratter pour les acheter. Il y en avait tellement qu'il ne pouvait pas tous les vérifier et il n'a donc rien gagné avec.

Aujourd'hui il a remboursé ses dettes, est devenu coureur et souhaite enseigner cette pratique qui l'a aidé à se sortir de son addiction. Via son parcours, il essaie de montrer au grand public que les jeux d'argent peuvent être dangereux et que le phénomène de spirale peut être morbide. En tant que joueur, il faut impérativement garder le contrôle et arrêter de jouer quand les dépenses deviennent trop importantes.

Tout le monde ne peut pas se permettre de jouer régulièrement au casino ou à toute autre activité de jeux d'argent et il est impératif de connaître ses limites. Les jeux doivent rester un divertissement avant tout, avec un budget défini.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques
Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques

Machine à sous Wild Booster : quand Pragmatic Play réinvente les bandits manchots classiques

Le studio de développement de jeux de casino en ligne Pragmatic Play a lancé en début de mois une nouvelle machine à sous ayant pour thème les fruits : Wild...

Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur
Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur

Casinos de Béarn et Bigorre : le Covid-19 empêche toute projection dans le futur

Comme l’ensemble des autres casinos terrestres de l’Hexagone, les quatre casinos de Béarn et de Bigorre, respectivement situés dans les départements des...