En Chine, une police sans pitié réprime les jeux de casino illégaux

img auteur
Par LE 03.07.2020
En Chine, une police sans pitié réprime les jeux de casino illégaux

Dans l'est de la Chine, les forces de l'ordre ont arrêté les membres d’un groupe criminel en prétextant qu'ils étaient en charge de la gestion d'un syndicat illégal qui aidait la population locale à jouer dans les casinos de Macao. En effet, selon un article de presse de notre confrère Inside Asian Gaming, la bande opérait dans la province de Jiangsu et aurait enrôlé quelques dix-huit membres. Leur chef, appelé « Shi », s’est montré très peu coopératif durant sa mise en examen.

Chine : un groupe criminel aide la population à jouer illégalement 

Selon Inside Asian Gaming, l’organisation criminelle est soupçonnée par la police chinoise d'avoir fourni aux parieurs locaux des comptes et des jetons qu'ils ont ensuite utilisés pour jouer dans l'un des trente-neuf casinos de Macao. Selon la source du magasine local, les malfaiteurs auraient empoché environ 184 millions de dollars US depuis 2007 en percevant des commissions (la bande organisée octroyait également des prêts assortis d’intérêts allant jusqu’à 2 %).

Située à environ 700 kilomètres au nord de Macao, la province de Jiangsu compte plus de 80 millions d'habitants et représente l'un des principaux centres financiers et technologiques de Chine. Il semblerait que la bande criminelle procédait également à des opérations illégales de jeux d'argent dans un club populaire de la ville portuaire de Haimen ; les malfaiteurs permettaient aux résidents locaux de miser en ligne ou par téléphone à l’aide de moyens illicites.

Mais qui est donc l’étrange « Shi », la tête pensante du groupe criminel ?

Le mystérieux « Shi » aurait été arrêté une première fois par la police en mai 2018. Les enquêteurs ont décrit son entreprise illicite comme une « méga-organisation criminelle qui fait dans les jeux d’argent offshore ». La société d’investissement totalement illégale aurait rapporté au leader du groupe criminel la modique somme de 4,7 millions de dollars US. À ce jour, « Shi » risque d’être condamné à purger une peine de seize ans d’emprisonnement. En outre, il devra probablement payer une amende de 17,4 millions de dollars US, somme dont il ne dispose pas…

Rappelons que les jeux d’argent sont interdits au sein de la Chine continentale, bien que le gouvernement ait entamé en 2018 un assouplissement de ses règles en autorisant l’organisation de courses de chevaux et le développement de loteries sportives sur l'île tropicale de Hainan, seule région à proposer des jeux d’argent à l’exception de Macao, dont la gouvernance est indépendante. La province insulaire de Hainan est située tout au sud de la Chine, à environ 240 kilomètres à l'est des côtes du Vietnam. Pékin souhaiterait faire de cette île — actuellement en retard économique —, une destination touristique d’ordre international, comme l’est actuellement Macao, véritable capitale mondiale des jeux d’argent.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.