LeoVegas montre une fois encore des failles dans ses pratiques de Jeu Responsable

img auteur
Par LE 18.04.2019
LeoVegas montre une fois encore des failles dans ses pratiques de Jeu Responsable

LeoVegas est une fois de plus sous le feu des projecteurs, et une fois de plus pour les mauvaises raisons. Le casino en ligne est accusé par la Commission Britannique des Jeux (United Kingdom Gambling Commission - UKGC) d’avoir accepté des dépôts de la part d’un joueur à problème et de l’avoir attiré vers des plateformes partenaires pour le faire déposer à nouveau.

LeoVegas et ses partenaires s’en donnent à coeur joie…

LeoVegas a visiblement de gros efforts à faire pour se plier aux règles du Jeu Responsable. L’opérateur a accepté 20,000£ de dépôts de la part d’un joueur qui a clairement montré des problèmes de jeu. En 2018, un agent du service client a remarqué des signes d’addiction et a décidé de bloquer son compte.

Mais des sites partenaires de LeoVegas (appartenant aux mêmes responsables) n’ont pas hésité à lui envoyer des emails promotionnels pour lui proposer des free spins et d’autres bonus. Ces sites sont Pink Casino et Castle Jackpot.

Le joueur a ouvert un compte joueur sur 21.co.uk et a perdu des milliers de livres sterling supplémentaires. En demandant des preuves d’identité lors d’un retrait, le casino s’est rendu compte que le joueur utilisait la carte bancaire de sa mère, et a bloqué son compte pour violation des règles.

Ce n’était pas encore assez pour LeoVegas qui a réussi à attirer le joueur vers un autre de ses partenaires pour le faire déposer à nouveau.

Cette histoire montre des failles graves dans le comportement responsable de LeoVegas. Il est commun de la part d’un casino en ligne de ne demande des preuves d’identité qu’au moment des retraits mais certaines personnalités politiques du parti travailleur, notamment Tom Watson, ne sont pas d’accords avec ce genre de pratique. Selon lui, il faut demander des preuves dès le dépôt.

Il est en effet trop facile de prendre avec plaisir les dépôts d’un joueur mais de lui demander des comptes dès que celui-ci veut encaisser un gain.

Selon la UKGC, le vrai problème vient du fait que le joueur aurait dû être repéré plus tôt par LeoVegas, bien avant de perdre quelque 20,000£. Pire, il n’aurait jamais dû être attiré sur des sites partenaires du fait de son profil. Il aurait dû être blacklisté sur tous les casinos du groupe. La démarche de LeoVegas est une grave entrave à la politique du Jeu Responsable sur le marché régulé britannique.

La Commission Britannique est en train d’enquêter sur ce cas. Il y a de très fortes chances que LeoVegas soit condamné à une forte amende.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que LeoVegas est rattrapé par ce genre de pratiques. En 2018, l’opérateur avait été frappé par une amende de 600,000£ pour des faits similaires. Des centaines de joueurs auto-exclus avaient en effet réussi à déposer de l’argent.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.