Les joueurs de Macau dépensent moins et proviennent à 99% de pays asiatiques

img auteur
Par LE 14.04.2016
Les joueurs de Macau dépensent moins et proviennent à 99% de pays asiatiques

Selon une rapport de l'Institut des Etudes sur le Tourisme de Macau, plus de 50% des visiteurs de la ville dépensent moins de 125$ dans les jeux d'argent pendant le séjour. En outre, on apprend que 99% des touristes proviennent de pays asiatiques.

Les joueurs flambent moins qu'avant

L'étude a nécessité la collaboration de 1,042 sondés. Ces 1,042 personnes sont censées être représentatives des visiteurs de Macau.

Seuls 26% des sondés ont déclaré qu'ils joueraient à des jeux d'argent pendant la durée de leur séjour. 52% ont déclaré qu'ils ne dépenseraient pas plus de 125$ dans les casinos, un chiffre en forte hausse par rapport aux 38% du deuxième trimestre 2015.

16% des joueurs ont affirmé dépenser entre 125 et 250$, 12% entre 250 et 600$ et 20% comptent investir plus de 600$ (contre 25% d'après le rapport du deuxième trimestre 2015). Depuis deux ans, le chiffre d'affaires des casinos est en baisse car les visiteurs sont moins nombreux à se déplacer, et ceux qui le font dépensent moins qu'avant. En 2014, une étude avait montré que la mise moyenne à Macau était de 270$.

Ces résultats montrent que ce ne sont pas seulement les high-rollers qui ont fui la ville de Macau mais aussi les joueurs normaux qui visitent l'ancienne colonie portugaise occasionnellement.

Macau pour les asiatiques

Macau est une ville qui accueille une majorité d'asiatiques, avec 62% de Chinois, 18% de résidents d'Hong Kong et 10% de Taïwan. 9% proviennent d'autres pays asiatiques et seulement 1% du reste du monde. Contrairement à Las Vegas qui attire le monde entier, Macau est avant tout désigné pour accueillir les asiatiques.

De façon surprenante, les femmes sont une majorité à se rendre à Macau avec une part d'environ 60%. Les ¾ des visiteurs sont âgés de 35 ans et moins et 61% du nombre total s'est déjà rendu à Macau auparavant.  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.