Objectifs de la commission européenne concernant les jeux en ligne

img auteur
Par LE 01.11.2012
Objectifs de la commission européenne concernant les jeux en ligne

Dans un communiqué publié mardi dernier, la commission européenne parle de l'harmonisation des régulations européennes souhaitée par les opérateurs en ligne et par leur groupement professionnel tel que la RGA (Remote Gambling Association), pour ne citer qu'eux. Michel Barnier, commissaire européen au marché intérieur et aux services, insiste sur la question des états-membres qui devraient être sanctionnés et sur d'autres points évoqués par la commission.

michel barnier

La commission veut relancer les procédures d'infraction


Cela concerne certains états qui ne seraient pas conformes aux lois en vigueur sur les jeux en ligne ou ceux desquels il faudrait « obtenir des informations exactes et complètes sur les récentes modifications de leurs législations nationales ».

Pour exemple, la Belgique accepte les jeux en ligne mais les casinos en ligne ne peuvent opérer que s'ils ont un accord avec un casino terrestre agréé...

M.Hawkswood, directeur de la RGA, s'exprime sur le sujet des régulations : « Nous ne nous attendons pas à ce qu'il y ait une harmonisation totale des réglementations mais il doit y avoir un niveau minimum de conformité de la part des Etats-membres. »

Trois axes majeurs à suivre


La commission a insisté sur trois points pour la régulation des jeux en ligne en Europe:

-Assurer l'intégrité sportive. Les récentes déboires de l'équipe de Montpellier au handball concernant les paris truqués ne sont certainement pas étrangères à ça. La commission entend bien lutter contre les formes de matchs truqués et de dopage.


-La lutte contre le blanchiment d'argent. Parce que les réglementations concernent un ensemble de pays, en l’occurrence ceux de l'UE, il est important d'avoir un réseau  fiable à l'intérieur duquel l'argent « illégal » est automatiquement repéré. Toute forme de blanchiment doit être sanctionné.


-La protection des mineurs. Les parents doivent être suffisamment responsables pour protéger leurs enfants contre toute forme d'addiction ou de jeu abusif. On estime que 75% des mineurs ont accès à internet, c'est pourquoi il est important d'insister sur ce point. Les publicitaires aussi ont un rôle majeur en faisant en sorte d'être « éthiquement responsables ».

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.