Justice : victoire importante pour Barrière dans son combat contre Meta et ses publicités illicites

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Justice : victoire importante pour Barrière dans son combat contre Meta et ses publicités illicites

Le numéro un des casinos dans l’Hexagone, Barrière, est depuis plusieurs mois confronté à une campagne de publicités fallacieuses sur des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram. Au regard de sa lutte contre de telles campagnes promotionnelles frauduleuses, ce dernier vient de remporter une victoire importante devant la justice puisqu’il a été exigé de la société Meta qu’elle mette en place des mesures strictes pour protéger la marque et l’image de Barrière.

Fausses publicités à l’encontre de Barrière : Meta condamné par la justice française

Confronté depuis plusieurs mois à une série de publicités illicites envahissant les canaux en ligne et utilisant abusivement l’image de ses marques, établissements et parfois même salariés, Barrière a remporté une première victoire majeure face à la société qui possède Facebook et Instagram, Meta.

En effet, contrairement à d’autres géants du numérique, la société de Mark Zuckerberg n’a pas pris les mesures adéquates pour contrer l’activité frauduleuse dont Barrière fait actuellement les frais. Pourtant, la diffusion de publicités pour des casinos en ligne est interdite en France, en plus d’être passible de sanctions. Alors lorsque de telles annonces usurpant les marques de Barrière se sont propagées sur l’Internet français, pourquoi l’entreprise Meta n’a-t-elle rien fait ?

Si cette question reste aujourd’hui sans réponse, Meta a très vite été ciblée par des actions en justice intentées par Barrière. En effet, dès novembre 2023, l’opérateur de casinos français s’en est pris aux opérateurs de jeux en ligne illégaux qui utilisent son image de marque ainsi qu’à l’ensemble des annonceurs complices, Meta faisant bien sûr partie du lot.

Plus de 80 millions de visionnages et un détournement d’image…

En France seulement, les publicités frauduleuses diffusées sur Facebook et Instagram ont été visionnées plus de 80 millions de fois, témoignant de l'ampleur du problème. Le 11 janvier 2024, la justice française a sommé Meta de mettre en place des filtres efficaces pour prévenir la diffusion de telles publicités sur ses plateformes. Et malgré l'opposition de Meta, la justice a réitéré sa décision, exigeant fermement que des mesures de filtrage soient instaurées !

Alexandre Barrière, co-président du groupe, a exprimé sa satisfaction quant à cette décision, soulignant que le monde numérique n'est pas exempt de lois et que le groupe Barrière continuera de défendre ses intérêts. Il appelle désormais les autorités françaises et européennes à prendre des mesures décisives contre cette pratique néfaste, affectant non seulement le groupe Barrière, mais aussi de nombreuses autres entreprises à l’échelle européenne.

« La détermination de Barrière reste intacte ; nous sommes prêts à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger nos droits et mettre fin à cette impunité généralisée », a déclaré Alexandre Barrière devant les médias.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Machine à sous Colt Lightning Firestorm : le retour de l’étalon surpuissant de Play’n Go !
Machine à sous Colt Lightning Firestorm : le retour de l’étalon surpuissant de Play’n Go !

Machine à sous Colt Lightning Firestorm : le retour de l’étalon surpuissant de Play’n Go !

L’an dernier était sorti Colt Lightning sur les casinos en ligne en français Play’n Go. Aujourd’hui, le jeudi 23 mai 2024, l’étalon surpuissant du...

Il touche un jackpot en fêtant son anniversaire à Las Vegas mais est battu le même jour par un autre gagnant
Il touche un jackpot en fêtant son anniversaire à Las Vegas mais est battu le même jour par un autre gagnant

Il touche un jackpot en fêtant son anniversaire à Las Vegas mais est battu le même jour par un autre gagnant

Un jeune homme de l’état de l’Ohio a fêté son anniversaire de la meilleure des façons, en remportant un jackpot de 362,640$. En visite à Las Vegas pour...