Alexandre Barrière, fils de Dominique Desseigne, devient le PDG du numéro un des casinos en France

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Alexandre Barrière, fils de Dominique Desseigne, devient le PDG du numéro un des casinos en France

C’est officiel. Dominique Desseigne, PDG historique du groupe Barrière, a cédé son trône à son fils, Alexandre Barrière. Du haut de ses 36 ans, le nouveau dirigeant de la holding familiale aura la rude mission de dynamiser la société qui a célébré ses cent-dix années d’existence en 2022. Quant à Dominique Desseigne, il ne quitte pas tout à fait le navire puisqu’il a été nommé président d’honneur du groupe qui compte pas moins de trente-deux casinos et un club de jeux.

Alexandre Barrière est le nouveau président du groupe Barrière

Le groupe Barrière a publié un communiqué dans lequel il explique qu’Alexandre Barrière est le nouveau PDG de la Société de Participation Deauvillaise (SPD), nom de la holding familiale détenant 60 % des parts du Groupe Lucien Barrière (GLB). Le communiqué mentionne aussi la participation de 60,51 % du capital de Société Fermière du Casino Municipal de Cannes (SFCMC) détenue par la même holding familiale.

« La famille est convenue d'une évolution de la gouvernance du groupe et des modalités de détention de ses participations », mentionne également le communiqué, lequel formalise une passation de pouvoirs qui fut à la une de nombreux journaux ces dernières semaines.

Parmi les évolutions notables, justement, il est bon de souligner la promotion de Joy Desseigne-Barrière, fille de Dominique Desseigne et soeur d’Alexandre Barrière. La jeune femme âgée de 32 ans devrait bientôt devenir présidente du conseil d’administration de SFCMC ainsi que de celui de la Société Immobilière et d’Exploitation de l’Hôtel Majestic (SIEHM), lequel est situé à Cannes.

Dominique Desseigne passe le flambeau après 22 ans d’efforts

Dominique Desseigne était président-directeur général du groupe Lucien Barrière depuis 2001. Aujourd’hui âgé de 78 ans, il a été nommé président d’honneur du groupe, un titre — comme son nom l’indique —, honorifique mais qui tend à saluer le travail d’un homme qui a permis aux casinos Barrière de battre tous les records en France malgré la perte de sa femme Diane Barrière-Desseigne, qui avait hérité du patrimoine de son défunt père adoptif Lucien Barrière.

Pour rappel, en 2023, le groupe Barrière possède trente-deux casinos, un cercle de jeux à Paris, dix-neuf hôtels de luxe, cent-quarante restaurants et trois golfs dispersés en France et aux Émirats arabes unis. Le groupe, qui emploie 6 500 collaborateurs a réalisé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros en 2022.

Une séparation avec le groupe Fimalac au cœur des discussions

Le communiqué de Barrière révèle enfin que des discussions sont actuellement en cours concernant la sortie du groupe Fimalac du capital de GLB et SFCMC, au profit de SPD. Fimalac, holding de Marc Ladret de Lacharrière — vingt-huitième plus grande fortune de France —, avait initialement pris la place d’Accor au capital des sociétés susmentionnées, et détient à ce jour 40 % du capital du groupe Barrière.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Découvrez la nouvelle machine à sous Whispering Winds de Play’n Go !
Découvrez la nouvelle machine à sous Whispering Winds de Play’n Go !

Découvrez la nouvelle machine à sous Whispering Winds de Play’n Go !

Sortie le jeudi 11 juillet dernier, la nouvelle machine à sous Whispering Winds du studio de développement de jeux de casino en ligne Play’n Go vous plonge dans un univers...

En Mars, il remporte un jackpot d'1,13 milliard mais n'a toujours pas réclamé son gain
En Mars, il remporte un jackpot d'1,13 milliard mais n'a toujours pas réclamé son gain

En Mars, il remporte un jackpot d'1,13 milliard mais n'a toujours pas réclamé son gain

Un résident américain a remporté le Mega Jackpot de la loterie MegaMillions pour un montant d’1,13 milliard en Mars mais n’a pas encore réclamé son prix....