Partouche prêt à investir 50€ millions dans ses établissements

img auteur
Par LE 14.11.2019
Partouche prêt à investir 50€ millions dans ses établissements

Le groupe Partouche cherche à se renouveler et maintenir l'intérêt des visiteurs. Pour cela, il est parvenu à sécuriser deux opérations de refinancement de 115€ millions au total. Cet argent servira en partie à rénover son parc hôtelier et ses casinos. La firme a annoncé être prête à dépenser jusqu'à 50€ millions sur trois ans. 

La volonté de rester attractif

Le groupe Partouche est le numéro deux des casinotiers en France. Avec 38 casinos dans l'hexagone - sans oublier ses quelques établissements en Suisse, en Belgique et en Tunisie - il est un incontournable pour tout joueur de casino. Mais conserver cette place, et potentiellement prendre la tête du marché, passe par des investissements bien dosés. 

Le 21 octobre, le Tribunal de Commerce de Paris a autorisé la firme à dépenser une partie des 115€ millions de refinancement pour rénover son parc. Cela comprendra la modernisation de certains établissements, de la rénovation et des extensions. 40€ à 50€ millions seront dépensés dans ce but. 

Rien que pour le casino d'Aix-en-Provence, Partouche a déjà dépensé 15€ millions. Cet établissement est en effet l'un de ses plus performants et le développement de nouvelles technologies en partenariat avec la société Moment Factory nécessitait de puiser dans le portefeuille. Les autres casinos qui subiront des rénovations seront pour sûr moins coûteux. 

Les machines électroniques se développent

Globalement, les améliorations des casinos Partouche passeront par l'arrivée de jeux électroniques, de plus en plus prisés des joueurs. N'oublions tout de même pas qu'ils coûtent beaucoup moins cher à l'opérateur. Une roulette électronique est coûteuse à l'achat mais n'a pas besoin de croupier pour être animée ; elle ne se plaint pas, ne demande pas de pause ou de prime exceptionnelle. C'est un investissement rentable sur le long terme. 

"Ce programme est la conséquence de la période que nous venons de traverser. Nous avons dû arrêter tous nos projets et nous concentrer sur des urgences ou des impératifs comme le déplacement de notre casino de La Ciotat prévu dans le cadre d'un accord avec la commune", a déclaré Fabrice Paire, président du directoire Partouche.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.