Un joueur addict se fait rembourser 2€ millions de pertes + les intérêts !

img auteur
Par LE 31.10.2018
Un joueur addict se fait rembourser 2€ millions de pertes + les intérêts !

Parfois, il suffit de perdre des millions au casino pour finir par gagner de façon inattendue.

Une cour de justice autrichienne a plaidé en faveur d’un joueur de casino addict et a ordonné à Novomatic de rembourser l’intégralité des pertes sur dix ans, soit 2€ millions. Le plus étonnant ? Le joueur a pu obtenir 500,000€ de dommages et intérêts.

Une décision étonnante, qui protège le joueur

Être un joueur jugé addict peut s’avérer très rentable ! Un joueur inconnu qui avait l’habitude de fréquenter un casino terrestre à Vienne a réussi à faire plier le fabricant de machines à sous Novomatic.

Ce joueur a perdu 2€ millions entre 2002 et 2012 sur les slots du développeur, qui opère des jeux terrestres et en ligne. Novomatic est l’une des plus grosses sociétés de jeux d’argent au monde et son propriétaire Johann Graff est estimé peser 8,1$ milliards.

L’avocat du joueur a semble-t-il fait un travail exceptionnel pour défendre son client puisque celui-ci a reçu l’intégralité de ses pertes passées et a même réussi à gagner 500,000€ de plus, à titre de compensation. Comme quoi, perdre peut mener à des gains inattendus.

Si le joueur a pu obtenir une décision aussi favorable, c’est qu’il a pu prouver que son état d’addiction était critique. Tellement critique que cela l’a empêché de travailler pendant des années. L’origine de la fortune personnelle du joueur n’a pas été précisé mais il aurait été intéressant de savoir comment une personne sans emploi peut se permettre des pertes aussi importantes.

Au final, on en vient à se demander si donner 500,000€ de plus à un joueur addict est réellement une bonne idée. Celui-ci va-t-il se lancer à nouveau dans une frénésie de jeux et reperdre ses millions ? On ne peut qu’espérer que ses problèmes d’addiction sont derrière lui.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.