Un nouveau casino en ligne sanctionné par l'autorité néerlandaise des jeux : 450,000€ d'amende

img auteur
Par LE 11.04.2019
Un nouveau casino en ligne sanctionné par l'autorité néerlandaise des jeux : 450,000€ d'amende

Le régulateur néerlandais KSA (Kansspelautoriteit) a de nouveau sanctionné un opérateur en ligne avec une amende à six chiffres, renforçant son message adressé le 1er mars : imposer des « sanctions terrifiantes » pour éliminer les activités de jeux d’argent en ligne illégales aux Pays-Bas.

A ce titre, Casino.com a été condamné à 450,000€ d’amende.

Trois axes de violation pour justifier l’amende

Un nouveau jour, une nouvelle sanction de la part de KSA. Toujours aussi intransigeants, le régulateur a cette fois-ci pris Casino.com à part pour lui adresser une mauvaise nouvelle : il devra régler une ardoise de 450,000€ pour violation des règles sur le territoire hollandais.

L’amende se compose d’une partie à 200,000€ pour avoir proposé « des jeux liés à la chance sans avoir de permission » ; de 200,000€ supplémentaire car ce n’est pas la première fois qu’Onisac (la firme propriétaire de Casino.com) enfreint les règles imposées par KSA. Enfin, la sanction s’accompagne de 50,000€ de plus par rapport à une règle du casino jugée déraisonnable.

Cette partie est certainement la plus intéressante en termes de protection des joueurs. Comme beaucoup de casinos en ligne, Casino.com dispose d’une règle visant à prélever des frais administratifs en cas de compte inactif. Passé 180 jours sans se connecter, un compte est tagué comme étant inactif, c’est-à-dire que sont prélevés chaque mois des frais de 5% de la balance restante.

Ces frais de 5% sont compris entre un minimum de 15€ et un maximum de 500€ et ont lieu jusqu’à ce que le compte soit vide ou jusqu’à ce que le client se connecte à nouveau. Selon KSA, cette règle est « un avantage déraisonnable pour le consommateur » et a justifié les 50,000€ supplémentaires.

Le mot d’ordre de KSA pour 2019 est clair : la sanction. Casino.com est le deuxième épinglé ce mois puisque Casumo, un autre casino en ligne international, a été condamné à 310,000€ le 1er avril. Et non ce n’était pas un poisson d’avril mal dosé.

KSA est incontestablement l’un des régulateurs les plus stricts et intransigeants du marché des casinos en ligne mondial.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.