Une étude montre qu'il y a 5 fois plus de joueurs compulsifs au Japon qu'ailleurs

img auteur
Par LE 25.08.2014
Une étude montre qu'il y a 5 fois plus de joueurs compulsifs au Japon qu'ailleurs

Une récente étude menée par le ministère de la santé japonais a montré qu’il existe environ 5 fois plus de joueurs compulsifs au Japon que dans les autres pays du monde.

5% d’addicts ou potentiels addicts

L’étude montre que le risque d’addiction aux jeux (mais également à l’alcool) est de plus en plus fort pour les adultes japonais. En outre, il est connu que les Japonais ont un « certain goût » pour les boissons alcoolisées.

« Si quelque chose de nouveau devient disponible, l’addiction peut en découler. » a déclaré Susumu Higuchi, un expert de l’addiction qui a mené l’étude.

Il semblerait qu’alors que la moyenne mondiale se situe autour des 1%, les Japonais adultes seraient environ 5% (4.8% précisément) à avoir des problèmes liés aux jeux d’argent.

Une culture tournée vers les jeux d’argent

Toutefois le Japon s’apprête à légaliser les casinos terrestres, qui ne le sont pas encore malgré la fièvre du jeu au pays du soleil levant, et cela pourrait être une stratégie de la part des opposants de montrer que ce projet pourrait être plus dangereux que bénéfique pour le pays.

Pour aller encore plus loin, c’est un problème qui concerne plus les hommes que les femmes avec 8.7% d’hommes pour 1.8% de femmes.

Malgré le fait qu’il n’existe pas de casinos terrestres au Japon, il existe des salons de pachinko bondés et colorés (voir image) qui permettent aux résidents de jouer, parfois de fortes sommes, à ces jeux. Sans compter les autres petits établissements de jeux, le « gambling » est présent de partout au Japon.

Les Japonais peuvent aussi dépenser gros aux courses de chevaux, de vélos ou de motos.

« Il y a un problème de prévention pour les risques d’addiction. » estime Noriko Tanaka, une lobbyiste anti-addiction.

Et plutôt que d’interdire toutes formes de jeux d’argent, beaucoup de personnes pensent qu’il faut faire plus attention à la prévention et à la communication concernant les risques encourus par les joueurs qui misent ou trop fort, ou trop souvent.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.