Lost Secret of Atlantis

Le jeu de casino Lost Secret of Atlantis est une machine à sous de Rival Gaming bourrée d'animations et d'effets en 3D. Cette machine va vous permettre d'explorer...

Lost Secret of Atlantis

  • Éditeurs Rival Gaming
  • Rouleaux 5
  • Lignes de paiement 25
  • Minimun de lignes 1
  • Val min pièces 0.01 €/$
  • Val max pièces 0.25 €/$
  • Nombre max de pièces 10
  • Maximum de pièces à gagner 1000
  • AutoPlay Non
  • Option Gamble Non
  • Symbole Wild Oui
  • Symbole Scatter Oui
  • Free Spins Oui
  • Multiplicateur de gains Min :
    Max : 3
  • Graphisme 3D Oui
  • Bonnus / Mini Jeux Oui
Dernière édition le 23/06/2015

L’avis de la rédaction sur Lost Secret of Atlantis

Le jeu de casino Lost Secret of Atlantis est une machine à sous de Rival Gaming bourrée d'animations et d'effets en 3D. Cette machine va vous permettre d'explorer les fonds marins et découvrir toutes sortes d'espèces aquatiques.

Lost Secret of Atlantis propose des symboles wilds qui se substituent aux autres symboles. Dès qu'un wild apparaît sur les rouleaux 1, 2 ou 3 et qu'il permet de former une ligne gagnante, celui-ci se transformera en expanding wild. En outre, pour x expanding wild trouvé, vous bénéficierez de x multiplicateur sur votre gain.

Vous pouvez également profiter de free spins avec l'icône scatter. il est possible d'en obtenir un maximum de 75 avec 5 icônes, sachant que vous aurez un multiplicateur de gain triplé.

Enfin, un mini-jeu bonus est disponible via l'icône de la créature humanoïde verte. Quand 3 de ces icônes apparaissent, vous pourrez choisir l'une des trois sphères que créera la créature pour trouver des gains en cash.

Vous pouvez miser entre 25 centimes et 62.5 euros pour chaque spin.

Une machine à sous sous-marine

Lost Secret of Atlantis est une machine à sous à 5 rouleaux, 3 rangées et 25 lignes de paiement. Retrouvez les symboles suivants:

- Wild: symbolisé par l'icône du requin.

- Scatter: symbolisé par l'engin sous-marin jaune.

- Bonus: symbolisé par la créature humanoïde verte.

0 COMMENTAIRE