GVC Holdings prend une amende de 350,000£ pour un faux bonus gratuit

img auteur
Par LE 20.02.2018
GVC Holdings prend une amende de 350,000£ pour un faux bonus gratuit

La firme de jeux en ligne GVC Holdings vient d’écoper d’une amende de 350,000£ de la part de la Commission Britannique des Jeux pour avoir proposé un soi-disant bonus gratuit à de nombreuses reprises sur plusieurs de ses sites, dont bwin.party. GVC Holdings a été sanctionné pour avoir trompé la confiance des consommateurs.

Le bonus faussement gratuit coûte cher à l’opérateur

La semaine passée, la firme GVC Holdings – possédant entre autres bwin.party, PartyCasino, CasinoClub et Foxy Casino – s’est faite sanctionner lourdement par la Commission Britannique à cause d’une promotion utilisée plusieurs fois. Cette promotion parlait d’une « free offer » autrement dit d’un bonus gratuit alors que les joueurs devait déposer de l’argent pour en profiter.

La tournure de l’offre, qui visait à attirer de nombreux joueurs, a été critiquée car n’étant pas révélatrice du produit proposé. Après étude de ce bonus, la Commission a estimé qu’il y avait tromperie sur la véritable nature de la promotion et a sanctionné GVC avec une amende de 350,000£.

La publicité est apparue pour la première fois sur le site bwin.com en août 2016 et a été réutilisée à d’autres reprises sur bwin ainsi que sur PartyCasino, PartyPoker et CasinoLasVegas jusqu’à l’année dernière.

La Commission Britannique a déjà sorti le carton rouge pour des publicités similaires. Le régulateur est en effet en campagne contre ce genre de promotion qui a nature à tromper l’appréciation du joueur. Parler d’un bonus gratuit alors qu’il nécessite un dépôt au préalable a tendance à tromper les consommateurs, surtout les moins expérimentés.

Si GVC a reçu une amende de 350,000£, on peut supposer que les bénéfices engendrés par cette publicité ont été plus importants. Néanmoins, il est appréciable de constater que le régulateur fait attention aux « défauts de langages » que certains opérateurs utilisent pour amener du clic.

C’est l’un des grands avantages d'un marché régulé et la raison pour laquelle il est acceptable de payer des taxes et d’avoir certaines contraintes. Être prêt à sanctionner ceux qui flirtent avec la ligne rouge pour défendre la compréhension du consommateur est un signe de bonne santé d’un marché ; un signe dont le marché français des casinos en ligne – non-encore régulé – aurait grandement besoin pour cesser la prolifération de sites frauduleux...

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.