Il loupe 100.000$ de jackpot car c'est son amie qui a pressé le bouton spin

img auteur
Par LE 10.04.2017
Il loupe 100.000$ de jackpot car c'est son amie qui a pressé le bouton spin

Le fait divers suivant, proposé par le MiamHerald, est l'une des pires choses qui puissent arriver à un joueur de casino physique. Jan Flato a cru remporter le jackpot de 100,000$ sur la machine à sous Double Top Dollar mais n'aura rien car c'est son amie qui a appuyé sur le bouton spin. Quoiqu'il arrive et selon la loi en Floride, seul celui qui a appuyé sur le bouton spin peut prétendre au jackpot, même si ce n'est pas cette personne qui a payé ce spin.

Celui qui appuie gagne

Quelle catastrophe pour Jan Flato et ce jackpot loupé. Flato jouait au Seminole Hard Rock Hotel & Casino avec une amie qu'il connaissait depuis deux ans, Marina Medvedeva Navarro. Selon Flato, celui-ci avait investi quelques centaines de dollars sur la machine à sous Double Top Dollar, qui autorise les mises à partir de 50$.

« Pour lui porter chance », Flato a demandé à Navarro de presser pour lui le bouton spin. Il n'en fallait pas plus pour déclencher le jackpot et l'euphorie du couple. Toutefois, puisque les caméras montrent Navarro appuyer sur le bouton spin, c'est elle qui aura le jackpot, même si Flato réussit à prouver que c'était son argent qui était dans cette machine.

Depuis, Flato et Navarro se disputent et jurent tout deux être à l'origine de l'argent dans la machine. Selon Navarro, c'est elle qui a mis 400$ sur Double Top Dollar et elle aurait même proposé à Flato de partager le butin à moitié, ce qu'il aurait refusé. Flato déclare que son argent était dans la machine et que Navarro lui a envoyé un message quelques jours après pour savoir s'il lui en voulait encore.

Difficile de séparer le vrai du faux, ce qui est certain en revanche c'est que quelque soit la personne qui a investi sur la machine, le jackpot reviendra toujours à celle qui a pressé le bouton. Navarro est donc quoiqu'il arrive plus riche de 100,000$ après cette session.

Flato a contacté des avocats pour le défendre mais a essuyer une série de refus pour le motif simple que son cas était indéfendable. Même s'il a lui-même payé pour jouer, les lois sont claires et le jackpot va à la personne pressant le bouton. Il a donc décidé de rendre cette affaire publique, pour au moins faire en sorte que plus personne ne se fasse avoir de la sorte.

Ce cas concerne une loi en Floride mais c'est une façon de rappeler qu'il faut rester méfiant quand on joue à des jeux d'argent. C'est clairement un fait divers qui ne donne pas envie de jouer à plusieurs !  

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.