Le Trump Taj Mahal est racheté et devient le Hard Rock Atlantic City

img auteur
Par LE 07.04.2017
Le Trump Taj Mahal est racheté et devient le Hard Rock Atlantic City

Dans quelques semaines, le casino Trump Taj Mahal va devenir le Hard Rock Atlantic City. L'établissement de jeux a en effet été racheté il y a peu par la firme Hard Rock International pour un montant avoisinant les 300$ millions. Le casino lancé dans les années 90 par Donald Trump va peut-être enfin être rentable.

Hard Rock à Atlantic

La firme Hard Rock International possède de nombreux casinos dans le monde mais n'a jamais investi à Atlantic City. De retour en 2011, Hard Rock voulait se lancer dans l'arène mais a été freiné par la conjoncture économique défavorable. Plus récemment en 2013, elle s'était déclarée intéressée par la possibilité de développer une zone de jeux dans le New Jersey, mais hors Atlantic City.

Un référendum lancé en novembre 2016 a toutefois montré que la majorité de la population ne voulait pas de cette nouvelle zone de jeux. Atlantic City est déjà en difficulté, cela suffit. Hard Rock a enfin tenté de racheter le défunt Revel, celui qui reste le casino le plus coûteux de l'histoire de la ville, et qui n'a jamais été rentable.

Avec ces tentatives infructueuses, les responsables de Hard Rock International auraient pu penser à un signe, une façon de faire comprendre que l'investissement à Atlantic City n'était pas le plus profitable. C'était sans compter sur l'acharnement de la firme qui a conclu il y a quelques semaines un accord pour racheter le Trump Taj Mahal pour une somme approchant les 300$ millions.

HRI n'a pas l'intention de rouvrir l'établissement tel quel et un aménagement complet aura lieu avant cela (aménagement qui devrait nécessiter plusieurs dizaines de millions). En outre, le nom va changer très bientôt en Hard Rock Atlantic City.

Hard Rock International compte également lancer un casino de 900$ millions à Barcelone et fait partie des casinotiers qui se sont déclarés prêts à investir 10$ milliards pour un projet au Japon.

Plus de Trump, ni d'Icahn

Bien que Donald Trump ait lancé à l'origine le Trump Taj Mahal, il n'y était plus impliqué depuis 2009. Son ami milliardaire Carl Icahn lui avait racheté en 2015 pour le sauver de la faillite mais n'a pas su redresser l'affaire. Selon ses dires, il aurait perdu quelque 300$ millions à le redresser et aurait été content de le revendre pour moitié moins.

2,100 personnes ont perdu leurs emplois avec la fermeture d'octobre 2016 mais Hard Rock a promis que le rachat allait créer 3,000 postes temporaires et permanents.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.