Les casinos de Singapour en baisse en 2016 - stagnation attendue en 2017

img auteur
Par LE 08.02.2017
Les casinos de Singapour en baisse en 2016 - stagnation attendue en 2017

Tout comme à Macau, les casinos de Singapour sont en perte de revenus depuis 2014, année durant laquelle la Chine a commencé sa croisade anti-corruption. Seuls deux établissements sont à visiter dans cette destination, ce qui ne les empêche pas de générer plusieurs milliards annuels.

En 2015, le chiffre d'affaires de ces casinos avait atteint 4,8$ milliards, ce qui représentait une baisse importante comparée à 2013 et ses 6$ milliards générés. Selon les analystes, l'activité devrait stagner cette année, sachant que 2016 a montré une nouvelle baisse.

Fitch voit une année 2017 « plate »

L'apogée des casinos de Singapour semble être définitivement terminée. Les deux casinos de la cité-Etat – le Marina Bay Sands et le Resort World Sentosa – ont connu une croissance explosive pendant les premières années mais peinent à garder la cadence passée. La guerre anti-corruption chinoise, qui a tant coûté à Macau, est aussi effective à Singapour.

Les analystes de Fitch Ratings estiment que l'année 2017 sera une année stagnante pour ces établissements de jeux, avec environ 4$ milliards de chiffre d'affaires attendu.

Le Marina Bay Sands, opéré par le Las Vegas Sands (qui est une propriété du milliardaire Sheldon Adelson) sent le vent tourner et désire vendre le centre commercial attenant au casino. Cette vente pourrait rapporter à la structure entre 3$ et 3,5$ milliards, ce qui en fera le « centre commercial le plus cher jamais vendu » (ou acheté, selon le point de vue).

Une décision qui peut paraître étonnante puisque nous avons vu fin 2016 que les touristes dépensaient dorénavant plus en shopping que dans les casinos.

Fitch estime que la concurrence croissante des autres destinations asiatiques pourrait compromettre la croissance future des casinos de Singapour. Le Japon a enfin légalisé ses casinos mais il faudra attendre 2022-2023 pour fouler le sol d'un casino resort au pays du soleil levant. Les casinos singapouriens s'appuient en outre essentiellement sur les touristes, principalement chinois et indiens. Les résidents locaux doivent en effet débourser l'équivalent de 71$ par visite.

« Les revenus des jeux ont continué de baisser en 2016, en particulier dû aux baisses des joueurs VIP, malgré un gain de 12,5% des visiteurs chinois pendant la première moitié de l'année. La plupart des mises viennent des touristes, puisque les locaux doivent payer 71$ pour avoir accès au casino pour 24h et que la publicité est restreinte pour ces derniers. » a déclaré Fitch.

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.