Argent et cocaïne : près de Bordeaux, un petit casino clandestin démantelé par la police

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Argent et cocaïne : près de Bordeaux, un petit casino clandestin démantelé par la police

Dans la nuit du mercredi 28 septembre, à 02 heures du matin, quarante enquêteurs de la Police aux Frontières (PAF) appuyés par le Raid ont fait irruption dans un entrepôt situé dans le secteur de La Gardette, à Lormont, dans la périphérie de Bordeaux. Ils ont mis fin aux agissements de trois organisateurs de jeux de hasard clandestins et ont également saisi une grande quantité d’argent et de cocaïne. Décryptage.

Salle de jeu illégale à Bordeaux : la police a mené une vaste opération

C’est dans un lieu modeste aux lumières tamisées, envahi de fumée de cigarettes, que les joueurs réunis autour d’une table de poker ont été interrompus dans la nuit du mercredi 28 septembre dernier. En effet, les policiers de la PAF sont intervenus dans un hangar où étaient présentes une vingtaine de personnes, un verre à la main, installées dans de confortables fauteuils de toile de coton tissé. La plupart d’entre elles résident en Gironde, dans le Lot-et-Garonne et en Charente-Maritime.

Également dans le lot : les trois organisateurs, un croupier ainsi qu’une serveuse, lesquels ont donné vie à une petite salle de jeu assez modeste où seul le poker est pratiqué. Créé dans l’illégalité il y a un an environ, le tripot bordelais, ouvert les mardis, vendredis et dimanches, aurait généré un bénéfice net de 305 000 € !

En effet, ce sont deux frères trentenaires et une de leurs proches connaissances qui tenaient les lieux. Ces derniers pouvaient réaliser des milliers d’euros de bénéfices en une seule nuit. Les opérations de surveillance menées autour du bâtiment ont permis aux enquêteurs de constater des allées et venues de véhicules lorsque tout le monde dort, en toute discrétion. Les clients du casino clandestin étaient des Français, souvent interdits de jeu.

5 000 euros en espèces saisis par la PAF ainsi que des ovules de cocaïne

Au moment de la perquisition, les policiers de la PAF ont saisi quelque 5 000 euros en espèces et ont mis la main sur une vingtaine d’ovules de cocaïne. Les joueurs interrogés dans l’entrepôt n’ont fait l’objet d’aucune poursuite. Outre les trois organisateurs qui ont eux été placés en garde à vue, quatre autres individus ont fini au poste de police le plus proche.

Les organisateurs ont reconnu débourser 2 000 € de loyer par mois à un marchand de sommeil turc, ce dernier louant en effet jusqu’à six studios mitoyens à des ressortissants de son pays, en échange de 400 € mensuels.

Aux dernières nouvelles, cinq hommes ont été déférés au parquet de Bordeaux. Ceux-ci ont reçu une convocation pour comparaître devant le tribunal correctionnel au printemps 2023. L’une des charges retenues n’est autre que la réalisation en bande organisée d’opérations de jeux d’argent et de hasard prohibés.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Groupe Partouche : croissance solide du chiffre d’affaires au premier semestre 2024
Groupe Partouche : croissance solide du chiffre d’affaires au premier semestre 2024

Groupe Partouche : croissance solide du chiffre d’affaires au premier semestre 2024

Groupe Partouche, deuxième opérateur de casinos en France, a récemment publié son tout dernier bilan financier. On peut y voir que le chiffre d'affaires...

Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis
Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis

Wynn Resorts prépare le premier casino resort aux Emirats Arabes Unis

Wynn Resorts a lancé les constructions d’un nouveau casino aux Émirats arabes unis, qui sera le tout premier dans la région et qui a pour ambition de générer...