Betclic Everest décide d'aborder le marché polonais des paris sportifs en ligne

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

L'opérateur français de poker et de paris sportifs en ligne Betclic Everest a annoncé son entrée prochaine sur le marché des jeux en ligne polonais. La Pologne a en effet autorisé depuis 2016 les opérateurs de paris sportifs à proposer leurs offres aux résidents du pays.

Malgré plus de deux ans d'activité, le marché reste plus restreint que prévu car il ne parvient à attirer assez d'opérateurs. Ces derniers sont en effet taxés sur les mises, non sur les bénéfices.

Les taxes n'impressionnent pas Betclic

Betclic Everest est devenu officiellement un futur acteur du marché polonais des paris sportifs en ligne. L’opérateur français a rejoint les neuf autres firmes qui ont eu le courage d’opter pour une licence en ligne.

La firme ne pourra intervenir que sur les paris sportifs car la Pologne a décidé de laisser le monopole des jeux de casino à Totalizator Sportowy, une entreprise étatique.

La Pologne s’est toujours montrée assez sévère contre les opérateurs illégaux et Betclic Everest était présent parmi les blacklistés du pays jusqu’à l’obtention de sa licence le 26 septembre dernier. L’opérateur a jugé que le marché était assez profitable pour devenir un « officiel » malgré le système de taxation qui est vivement critiqué.

La Pologne taxe en effet à 12 % du turnover, c’est-à-dire du montant des mises. Ce système est pervers car il taxe les opérateurs pour des mises qui sont parfois gagnantes pour le joueur (et donc perdantes pour lui). Un opérateur peut générer plusieurs millions de mises en un mois mais finir l’activité en négatif si la chance des joueurs est au rendez-vous (ce qui arrive ponctuellement).

Le fait de taxer sur les mises et non sur les bénéfices peut faire peur aux firmes de jeux, qui ne voient pas l’intérêt de payer pour une licence qui peut s’avérer trop chère par rapport aux risques encourus.

Malgré son expérience mitigée au Portugal, Betclic Everest est donc prêt à prendre le risque avec la Pologne.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain
Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Royaume-Uni et Covid-19 : les bookmakers tirés d’affaire dès le 12 avril prochain

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a récemment annoncé que les salons de paris sportifs — jusqu’ici contraints à la fermeture en raison de la...

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude
Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

Autriche : une nouvelle autorité de régulation des jeux de hasard et un système d’auto-exclusion à l’étude

En Autriche, c’est actuellement le Ministère des Finances qui est responsable de l’octroi de licences d’exploitation aux opérateurs agréés. Cependant,...