Casino de Saint-Amand : Partouche prêt à mettre 25 millions d’euros sur la table

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Partouche est déterminé à investir 25 millions d’euros dans le casino de Saint-Amand, lequel était dans l’attente de la confirmation de son délégataire pour les années à venir ! Sans surprise, c’est le Groupe Partouche qui s’est vu attribuer une nouvelle délégation de service public (DSP) par le Conseil Municipal de Saint-Amand-les-Eaux. Mais pourquoi injecter autant de fonds ? 

Le Groupe Partouche continuera à exploiter le casino de Saint-Amand-les-Eaux

Jeudi dernier, dans la soirée, le Conseil Municipal de Saint-Amand-les-Eaux a validé l’octroi de la nouvelle délégation de service public au Groupe Partouche. Après de longues semaines et des procédures marquées par un appel à candidature, l’examen des différents dossiers et d’âpres négociations, le Pasino de Saint-Amand-les-Eaux conservera donc le même exploitant. Il faut dire que selon la municipalité, c’est l’offre de Partouche qui a été la plus « ambitieuse ».

En concurrence avec le Grand Casino de Dinant Sa — le rival de Partouche dispose de onze jours pour faire appel de la décision de la mairie —, la municipalité de Saint-Amand-les-Eaux a estimé que l’engagement du Groupe Partouche d’investir la somme minimale de 25 millions d’euros de 2020 à 2040 afin de moderniser l’établissement prouve son sérieux et ses prétentions importantes. Implanté le long de la rocade de Saint-Amand-les-Eaux depuis 2004, le casino devrait hériter d’une salle de jeux plus grande, d’un restaurant flambant neuf installé à l’entrée de l’établissement et d’une terrasse semi-couverte.

En outre, via ses investissements à venir, le Groupe Partouche souhaite multiplier par deux la surface des deux salles de réception et revoir intégralement son offre de restauration. Autant dire que Partouche a mis le paquet pour conserver la gestion du casino situé dans la région des Hauts-de-France. Il faut dire que le casino de Saint-Amand-les-Eaux, à l’image du casino de Boulogne, a toujours été l’un des plus emblématiques de Partouche.

Les autres acteurs de l’économie locale doivent-ils en prendre de la graine ?

Conseiller Départemental du Nord, Éric Renaud a félicité Partouche pour son engagement, et en a profité pour s’attaquer aux acteurs de l’économie régionale qui se reposent sur leurs lauriers, à commencer par la Chaîne Thermale du Soleil, propriétaire du domaine amandinois depuis 2012. Tandis que cette dernière s’était engagée à investir 15 millions d’euros pour l’aménagement de soixante nouveaux studios, le projet n’a quasiment pas avancé… 

Même rengaine envers Alma, propriétaire de la compagnie d’eau minérale : « Nous sommes en droit d’en demander plus ! », proteste Éric Renaud. Cela fait des années que l’élu local demande au Conseil Municipal d’accroître les taxes de l’entreprise, lesquelles ont rapporté 400 000 € à la ville en 2018. Toutefois, Alain Bocquet, le maire de Saint-Amand, a mis fin aux critiques de son ex-premier adjoint : « On a l’habitude des critiques acerbes, mais quand on s’exprime sans connaître les dossiers, mieux vaut ne pas s’exprimer tout court… ». Bonjour l’ambiance !

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Un million de visiteurs : le Casino Vikings de Sanary-sur-Mer en plein essor
Un million de visiteurs : le Casino Vikings de Sanary-sur-Mer en plein essor

Un million de visiteurs : le Casino Vikings de Sanary-sur-Mer en plein essor

Le Casino Vikings de Sanary-sur-Mer, situé dans le département du Var, vient de franchir une étape significative en accueillant son millionième client. Ce jalon hautement...

Entrez dans l'antre du dragon dans Fang's Inferno Dream Drop de Relax Gaming
Entrez dans l'antre du dragon dans Fang's Inferno Dream Drop de Relax Gaming

Entrez dans l'antre du dragon dans Fang's Inferno Dream Drop de Relax Gaming

Le mardi 09 juillet 2024, Relax Gaming a lancé une nouvelle machine à sous sur le thème des dragons baptisée Fang's Inferno Dream Drop. Dans celle-ci, les joueurs sont...