Casino de Vals-les-Bains : réaliser plus d’investissements pour faire le dos rond

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Casino de Vals-les-Bains : réaliser plus d’investissements pour faire le dos rond

Racheté par le groupe Circus Casino fin 2019, le casino de Vals-les-Bains, petit commune située au sud-est du département de l’Ardèche, a mis au point un plan d’investissement de 8 millions d’euros étalés sur cinq années. Malgré la pandémie de Covid-19 et la crise financière qui s’en suit, les nouveaux propriétaires comptent toujours mener à bien leur projet. Et pourtant, leur établissement de jeux de hasard est resté fermé pendant sept mois en 2020…

Le projet de développement se poursuit au casino de Vals-les-Bains

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et plus particulièrement dans la petite commune thermale de Vals-les-Bains, on nourrit des projets ambitieux pour le casino. Après un acte d’achat signé le 11 novembre 2019 et une prise d’effet le 25 mars 2020, le groupe Circus, nouveau propriétaire de l’établissement, a connu une entrée en matière un brin particulière…

Du fait de la pandémie de Covid-19, des mesures sanitaires strictes et des confinements et couvre-feux à répétition, le casino de Vals-les-Bains n’a pu ouvrir ses portes que durant cinq mois en 2020. Mais pas de quoi tracasser les nouveaux propriétaires : « Nous investirons 8 millions d'euros sur les cinq prochaines années », assure Benoit Engels, directeur général délégué du casino de Vals-les-Bains.

Cette enveloppe budgétaire conséquente a été débloquée par le groupe belge Gaming1, propriétaire de Circus Casino. Et grâce à ses actionnaires, pas moins de 25 machines à sous dernier cri devraient très bientôt être installées dans l’établissement ardéchois.

Des chambres d’hôtel et un restaurant entièrement rénové

En 2021, l’hôtel du casino de Vals-les-Bains héritera de 15 chambres flambant neuves et d’ici à 2024, il sera question de procéder à la rénovation complète de sa brasserie et de son restaurant étoilé, lequel devrait être équipé d’un coin épicerie. « Notre objectif est de capitaliser sur la dynamique des thermes qui viennent tout juste d’être rénovés », explique le directeur du casino.

En outre, le casino de Vals-les-Bains entend bien faire évoluer son offre de divertissement, car « […] les joueurs aiment les nouveautés, et c’est aussi le meilleur moyen d’attirer plus de visiteurs locaux », confie Benoit Engels, totalement transparent.

Reste que le directeur général délégué de l’établissement de jeux de casino ardéchois estime être pour l'instant « en mode survie ». En effet, près de 98 % des effectifs ont été placés en chômage partiel et un Prêt Garanti par l’État a été négocié pour permettre au casino de payer l’ensemble de ses charges fixes. « Pour le moment, nous disposons de deux mois de trésorerie. Pour la suite, c’est l’inconnu », termine Benoit Engels, désireux que les casinos français rouvrent au plus vite.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Distribution : iSoftBet élargit toujours plus son empreinte sur le marché iGaming
Distribution : iSoftBet élargit toujours plus son empreinte sur le marché iGaming

Distribution : iSoftBet élargit toujours plus son empreinte sur le marché iGaming

La firme britannique de développement, d’édition et d’intégration de logiciels et de jeux de casino  en ligne iSoftBet, nominée dans pas moins de 6...

Covid-19 : fin des restrictions liées à la capacité d’accueil pour 28 casinos de Las Vegas
Covid-19 : fin des restrictions liées à la capacité d’accueil pour 28 casinos de Las Vegas

Covid-19 : fin des restrictions liées à la capacité d’accueil pour 28 casinos de Las Vegas

Selon un article publié mercredi dernier dans le Las Vegas Review-Journal, vingt-huit des casinos de Las Vegas ont reçu une autorisation officielle leur permettant...