Casinos Barrière : départs et changements de direction en raison de la crise politico-sanitaire

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Casinos Barrière : départs et changements de direction en raison de la crise politico-sanitaire

Les conséquences des décisions politico-sanitaires du gouvernement liées à la pandémie de Covid-19 se font plus que jamais sentir du côté des casinos du groupe Barrière. En effet, ces dernières sont en train d’entraîner des mouvements importants dans le personnel des établissements du groupe hôtelier, notamment à Deauville. L’heure est à la restructuration.

Ça bouge chez Barrière, mais pas forcément dans le bon sens du terme !

Tandis que Barrière s’apprête dans les prochains mois à ouvrir son tout premier hôtel à New York (Le Fouquet’s), la situation économique du groupe s’est particulièrement dégradée depuis mars 2020. Le lancement d’un hôtel dans le quartier huppé de Tribeca au sein de la Big Apple servirait-il à masquer la déroute de Barrière, sévèrement puni par les confinements, couvre-feux et passes sanitaires devenus vaccinaux ? On ne peut pas s’empêcher de le croire.

Les décisions politques du gouvernement Macron ont eu des effets catastrophiques sur la santé financière du groupe Barrière. Les premiers à en payer le prix sont les équipes en place, qui voient plusieurs de leurs têtes disparaître ou être remplacées. Ainsi, à Deauville et Enghien-les-Bains, les plus hauts postes ont tout bonnement été supprimés.

« Malgré tous ses efforts et les dispositifs mis en place pour maintenir au mieux lemploi de ses collaborateurs, la situation contraint le groupe à revoir son organisation », a affirmé Barrière dans un récent communiqué de presse, faisant référence à la suppression des postes de directeur général Resort des casinos de Deauville et d’Enghien-les-Bains.

« Le groupe s’emploie activement à trouver une solution pour maintenir David Parré au sein du Groupe », peut-on également lire dans ledit communiqué, l’intéressé étant administrateur au sein de l’entreprise SA Société des Hôtels et Casino de Deauville.

De nouveaux directeurs nommés dans certains établissements clés du groupe

Entre temps, plusieurs changements sont d’ores et déjà effectifs au sein de la direction des casinos du groupe Barrière.

Ainsi, le groupe, qui revendique que l’évolution professionnelle et le développement personnel sont au cœur de la politique de ses ressources humaines, a annoncé que Cyril Casabo, ex-directeur de l’Hôtel Royal et du Normandy, a rejoint le Resort Barrière Enghien-les-Bains en tant que nouveau directeur général du Grand Hôtel.

En outre, le casino Barrière de Cassis sera à présent piloté par Sébastien Larrieu, ancien directeur général du casino de Trouville-sur-Mer. Quant au Resort Barrière Deauville, il vient d’accueillir Jean-François Planteblat, nouveau directeur du pôle hôtelier du Normandy, un poste qu’il connaît bien étant donné qu’il l’a occupé pendant cinq ans au sein du Resort d’Enghien-les-Bains.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Partouche : un retour à la normale pour les casinos du groupe au troisième trimestre
Partouche : un retour à la normale pour les casinos du groupe au troisième trimestre

Partouche : un retour à la normale pour les casinos du groupe au troisième trimestre

Le groupe Partouche, deuxième opérateur de casinos dans l’Hexagone en termes de chiffre d’affaires, a publié le mardi 13 septembre 2022 les résultats de son CA...

Top 5 des métiers que l’on peut exercer dans un casino terrestre
Top 5 des métiers que l’on peut exercer dans un casino terrestre

Top 5 des métiers que l’on peut exercer dans un casino terrestre

Pandémie de Covid-19, crise énergétique, pénuries alimentaires, l’actualité du moment n’a vraiment rien de rassurant. Quant au marché de...