Don Johnson, nouveau génie du Blackjack ?

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Un homme qui se fait appeller Don Johnson a déja gagné plus de 15 millions de dollars aux tables de blackjack d'Atlantic City.

Nous vous parlions la semaine dernière sur jeuxcasino.com des déboires des casinos d'Atlantic City, avec des pertes historiques causées par certains joueurs high-rollers et des taux de retour jamais-vu aux joueurs. Il semble que nous ayons identifié l'un de ses gagnants qui sème le trouble chez les casinotiers nord-américain !

Il se fait appeller Don Johnson, du nom de l'acteur de Miami Vice, a 49 ans et est originaire de Philadelphie. Vêtu d'un jean, de basket et d'un sweat-shirt, cet ancien manager dans une société de courses hippiques a déjà raflé plus de 15 millions de dollars en 6 mois aux casinos d'Atlantic City. A ses côtés l'équipe de blackjack du MIT fait pâle figure..

Une technique affutée au Blackjack

Il est statistiquement impossible que cet homme ait "seulement" de la chance. Sur une période de 6 mois, et d'innombrables mains jouées au Caesars Atlantic City (4 millions de dollars de gains), au Borgata (5 millions $) et au Tropicana (6 millions $), il n'aurait pas pu compter uniquement sur une bonne étoile. Il a forcément développer une ingénieuse technique de comptage de cartes.

Lorsqu'il est intérrogé sur sa méthode de jeu, il préfère ne rien dévoiler (rien de plus normal) mais affirme qu'il s'agit de mathématiques et de probabilités à l'aide de son seul cerveau.

La recette miracle : un bon "deal" avec le casino

Selon plusieurs interviews qu'il a livré, il a en fait bénéficié d'un accord avec les casinos dans lesquels il jouait. Il s'engageait à miser 100 000$ par main, avec 1 million de dollars de jetons. Le casino s'engageait quand à lui à respecter les conditions suivantes :

  1. Le croupier restera sur un 17 "Soft" (Main composée d'un AS : As-6)
  2. Si les pertes de Don Johnson s'élevent à plus de 500 000$, on lui en rembourse 20% (offre de cash back).

Cet accord avec les casinos lui ont permis de baisser l'avantage de la maison à 0,253%. Avec un pourcentage aussi intéressant, il n'avait même pas besoin de compter les cartes.. Il se rappelle d'une main qu'il a doublé plusieurs fois puis splitté pour un total de 700 000$ de mise. La chance lui a sourit puisqu'il a tout rafflé ! 

Les casinos ont malheureusement compris trop tard qu'ils lui avaient accordé un avantage trop conséquent et se refuse aujourd'hui à lui donner des conditions aussi intéressantes. 

Des casinos qui deviennent fous

Les casinos d'Atlantic City ont dans un premier temps voulu faire revenir le joueur, dans l'espoir qu'il reperde ses gains. Le Tropicana lui a même proposé de miser jusqu'à 100 000$ la main mais rien n'y a fait et le patron du casino s'est fait licencier. Aujourd'hui, ce Ken Uston ou Al Francesco des temps modernes est persona non grata dans la plupart des casinos du New-Jersey et devra continuer d'aller jouer dans d'autres établissements de jeu..

En savoir plus : le post du NY Post (en anglais)

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Partouche lance son casino en ligne en Suisse
Partouche lance son casino en ligne en Suisse

Partouche lance son casino en ligne en Suisse

Grande nouvelle pour les joueurs suisses de casinos en ligne, le site Pasino.ch, opéré par Partouche, est enfin live ! Le groupe a acquis sa licence officielle en avril de cette...

Yggdrasil Gaming dévoile sa nouvelle machine à sous vidéo Moley Moolah
Yggdrasil Gaming dévoile sa nouvelle machine à sous vidéo Moley Moolah

Yggdrasil Gaming dévoile sa nouvelle machine à sous vidéo Moley Moolah

Près de six mois après avoir accueilli le studio britannique Reflex Gaming dans son programme YG Masters, le développeur et éditeur de jeux de casino en ligne basé...