France : l’ANJ simplifie la demande volontaire d’interdiction de jeux

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
France : l’ANJ simplifie la demande volontaire d’interdiction de jeux

Très bientôt, les joueurs français qui ont un souci d’addiction ou des dettes à cause des jeux de hasard n’auront plus besoin de se rendre dans une gendarmerie ou dans un poste de police pour être interdits de jeux. En effet, la demande d’interdiction volontaire sera simplifiée dès le mois de novembre. La procédure, entièrement digitalisée, s’effectuera sur le site de l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ).

La demande volontaire d’interdiction de jeux moins culpabilisante

Dès le mois de novembre prochain, la procédure visant à se faire interdire de jeux dans les casinos, salles de jeux et sites de paris en ligne sera simplifiée. En effet, l’ANJ a mis en place une nouvelle procédure totalement digitalisée qui s’effectuera sur son site internet. Celle-ci, moins culpabilisante, aura également le mérite d’être deux fois plus rapide que le dossier à remplir dans un poste de police ou une gendarmerie.

L’annonce de ce nouveau système d’enregistrement volontaire d’interdiction de jeux a été faite pour la première fois par notre confrère Le Parisien. Rappelons qu’à ce jour, toute personne dépendante aux casinos, aux tournois de poker ou aux paris sportifs en ligne ne peut pas se faire interdire de jeux si elle n’en a pas fait la demande au Ministère de l’Intérieur. Par la suite, c’est un poste de police ou une gendarmerie chargée de la surveillance des jeux d’argent qui convoque directement ladite personne pour un entretien, afin de remplir un dossier de demande volontaire d’interdiction de jeux dans la foulée.

Une procédure deux fois plus rapide effectuée à distance

L’ANJ, qui fut créée en juin dernier, a pour mission de lutter contre l’addiction aux jeux d’argent. En permettant la réalisation d’une déclaration d’interdiction volontaire via son site internet, cette dernière fait un grand pas en avant. Selon sa présidente, Isabelle Falque-Pierrotin (photo) : « La procédure sera plus fluide. Il faut arrêter de faire du fichier d’interdiction de jeux quelque chose de culpabilisant. Ce que nous offrirons aux joueurs désireux de se faire interdire de jeux de hasard, c’est un service à part entière, professionnel, rapide et efficace. Désormais, les joueurs n’auront plus à aller voir la police et ils n’auront plus à craindre qu’on leur fasse la morale. »

L’association de défense des intérêts des joueurs, SOS Joueurs, présidée par Armelle Achour — qui est également psychologue —, partage la vision d’Isabelle Falque-Pierrotin. « Pour certaines personnes, il est très dissuasif d’être convoqué par la police. Le nouveau système me semble plus efficace car la prise en charge est plus simple, et surtout, plus respectueuse du joueur », a en effet confié Armelle Achour.

Rappelons qu’une fois qu’un joueur est placé sur le fichier national, il ne peut plus entrer dans un casino, club ou cercle de jeux. De même, il est automatiquement banni des sites de jeux d'argent en ligne légaux et approuvés par l’ANJ.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Book of 99 : la nouvelle machine à sous de Relax Gaming avec un RTP de… 99 % !
Book of 99 : la nouvelle machine à sous de Relax Gaming avec un RTP de… 99 % !

Book of 99 : la nouvelle machine à sous de Relax Gaming avec un RTP de… 99 % !

Le studio de développement de jeux de casino en ligne Relax Gaming vient de lancer une machine à sous réellement unique en son genre, une première dans l’histoire de...

Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !
Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !

Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !

Les casinos terrestres de l’Hexagone rouvriront progressivement leurs portes à partir du 19 mai prochain. Ladite réouverture ne concernera dans un premier temps que les machines...