Japon : dans la préfecture de Wakayama, le projet de construction d’un casino fortement compromis

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Japon : dans la préfecture de Wakayama, le projet de construction d’un casino fortement compromis

Le Japon souhaite l’implantation de trois grands complexes de casino d’ici à 2030. Il y a quelques jours à peine, trois préfectures nippones étaient concernées par la construction d’un hôtel-resort avec casino intégré : Osaka, Nagasaki et Wakayama. Malheureusement, pour la dernière d’entre elles, le projet pourrait bien tomber à l’eau. En effet, les législateurs locaux ont rejeté le plan de développement à cause de plusieurs zones d’ombre en rapport avec le financement.

Casino-resort sur l’île de Marina City : ça coince au niveau du financement

Selon un article de presse publié par notre confrère Asian Gaming, le projet de construction d’un hôtel-resort avec casino intégré au sud de l’île de Honshu est plus que compromis. En effet, il se pourrait que la parcelle de 50,7 hectares située sur l’île artificielle de Marina City reste vierge de toute infrastructure. La raison de cette indécision : des zones d’ombre relatives au financement du projet dont Caesars Entertainment Incorporated, Clairvest Group Incorporated et AMSE Resorts Japan Company Limited sont les grands acteurs.

Concrètement, l’assemblée préfectorale de Wakayama, composée de 42 membres, a voté contre la mise en œuvre du plan de développement concernant le complexe hôtelier envisagé, à 22 voix contre 18. Cette décision est le résultat de craintes quant à l’identité de la personne morale chargée d’apporter une partie des quelque 3,7 milliards de dollars nécessaires à la réalisation du projet.

Tandis que la société canadienne de gestions de capitaux privés Clairvest Group s’est dite prête à mettre sur la table plus de 715 millions de dollars provenant de fonds propres, Caesars Entertainment a fait part d’engagements solides, le groupe basé à Las Vegas finançant le projet à hauteur de 502 millions de dollars. Quant aux sommes restantes, qui s’évaluent à 2,4 milliards de dollars, et qui éclipsent donc la participation de 63 millions de dollars de Nishimatsu Construction Company Limited, elles devraient être prêtées par la banque d’investissement mondiale Credit Suisse Group AG.

La lettre d’engagement officielle du Crédit Suisse manque à l’appel

L'assemblée préfectorale de Wakayama aurait été particulièrement découragée par le fait qu’aucune lettre d'engagement officielle de Credit Suisse Group AG concernant le financement du reste des dépenses prévues n’ait été jointe au dossier de candidature. Ce vote négatif n’est d’ailleurs pas sans conséquences. La préfecture de Wakayama a pris la décision de ne pas soumettre sa présentation des informations nécessaires à la construction d’un hôtel-resort à l’organisme de sélection basé à Tokyo.

De nombreux analystes s'attendent maintenant à ce que les promoteurs se retirent complètement du processus. Cela signifie qu’il ne resterait plus que la préfecture de Nagasaki et la ville géante d'Osaka comme seuls candidats à la construction de l’un des futurs établissements de jeux d’argent au Japon.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Pragmatic Play se positionne sur le segment du bingo en ligne et signe un accord avec Novibet
Pragmatic Play se positionne sur le segment du bingo en ligne et signe un accord avec Novibet

Pragmatic Play se positionne sur le segment du bingo en ligne et signe un accord avec Novibet

Pragmatic Play se positionne toujours plus sur le marché du bingo en ligne en consolidant ses échanges avec l’opérateur de jeux de casino et de paris sportifs Novibet. En...

L’Ontario a ouvert son marché des jeux de casino en ligne : quelles retombées économiques ?
L’Ontario a ouvert son marché des jeux de casino en ligne : quelles retombées économiques ?

L’Ontario a ouvert son marché des jeux de casino en ligne : quelles retombées économiques ?

La province de l’Ontario a ouvert son marché des jeux de casino en ligne en avril 2022, une première pour le Canada ! À cette occasion, les plateformes de nombreux...