Joa reste aux commandes du casino de Lons-le-Saunier pour 15 ans de plus

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Joa reste aux commandes du casino de Lons-le-Saunier pour 15 ans de plus

À Lons-le-Saunier, chef-lieu du département du Jura, le groupe Joa a réussi à prolonger sa concession pour la gestion du casino jusqu'en 2039 alors que l'échéance initiale était fixée à mars 2024. Les négociations ont été quelque peu tendues, mais le groupe se targue aujourd’hui d’avoir remporté la partie face à la municipalité. Décryptage.

Le groupe Joa reste à la tête du casino de Lons-le-Saunier

L’échéance de la concession du casino de Lons-le-Saunier, dans le Jura, devait arriver à son terme en mars 2024. Pour autant, la municipalité a décidé de remettre l'affaire sur la table en juillet 2023, dans l’espoir que de nouveaux candidats se présentent pour l’exploitation de l’établissement. Au bout du compte, l’offre n’a pas attiré d’autres prétendants. Joa, gestionnaire du site depuis 2019 après avoir repris la concession au groupe Émeraude, règne seul en maître.

Le Syndicat mixte d’énergies, d’équipements et de e-communication du Jura (Sidec), agissant comme croupier à la table des négociations, a accompagné les élus de la ville pour examiner les atouts du groupe Joa. L’exploitant a fait valoir la présence de quatre tables de jeu, d’une centaine de machines à sous et de vingt-trois jeux électroniques. En outre, le groupe a mis en évidence la nécessité de lutter contre le blanchiment d’argent, ainsi que ses droits d’exclusivité sur certaines machines. Pour finir, Joa a appuyé sa candidature en promettant la création de nombreux emplois en CDI.

Une véritable partie de poker à la table des négociations

Cependant, une bonne main ne suffit pas toujours pour remporter la partie. Le groupe Joa a mis toutes les chances de son côté pour rafler la mise : parmi les améliorations revendiquées, il y a par exemple l’évolution de son restaurant Le Loft, qui deviendra Le Comptoir, ainsi que la création d'un patio fumeur pourvu de jeux électroniques. Autre atout majeur : le réaménagement du bar actuel en « bar des sports », qui diffusera des événements sportifs et proposera même des paris en ligne !

À noter que les négociations ont connu des moments tendus, la ville de Lons-le-Saunier cherchant toujours à toucher le pactole. Celle-ci a notamment soumis l’idée d'une manifestation culturelle d'importance organisée chaque année par Joa, mais le groupe n'a pas accepté cette proposition, préférant proposer une contribution financière à un événement de la ville.

En fin de partie, la municipalité a réussi à imposer son joker : une augmentation de son pourcentage sur le produit brut des jeux, générant un gain supplémentaire d'environ 400 000 € sur 15 ans. Bien que la ville sorte des discussions avec un gain significatif sur la table, le casino, comme souvent dans ce type de négociations, reste en position dominante.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Apprivoisez le dragon dans la nouvelle machine à sous Lucky Dragon MultiDice X de BGaming !
Apprivoisez le dragon dans la nouvelle machine à sous Lucky Dragon MultiDice X de BGaming !

Apprivoisez le dragon dans la nouvelle machine à sous Lucky Dragon MultiDice X de BGaming !

Dans la machine à sous Lucky Dragon MultiDice X de BGaming, le dragon, créature mythique par excellence, est l’animal protecteur de dés magiques ! Reposant sur une...

Casino de Lacaune : une success story à 500 000 euros
Casino de Lacaune : une success story à 500 000 euros

Casino de Lacaune : une success story à 500 000 euros

Depuis le début du mois, le casino de Lacaune, dans le département du Tarn, fait parler de lui avec près de 500 000 € de gains distribués à ses clients les plus...