Le marché des casinos aux Philippines et le cas particulier du régulateur officiel PAGCOR

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Le marché des casinos aux Philippines est en train de prendre de l'importance ces dernières années et pourrait atteindre quelques 6$ milliards de chiffre d'affaires d'ici l'année 2018. Cela placerait la destination dans le top 5 mondial derrière ou au coude-à-coude avec des lieux comme Macau, Las Vegas, Singapour et éventuellement le Japon (s'il légifère un jour bien entendu...).

Bientôt au niveau de l'élite mondiale

Selon certains analystes, les casinos des Philippines pourraient générer 6$ milliards en 2018. Il n'y a pas tant de destination dans le monde qui peuvent se vanter de faire autant. Macau a placé un record à 45$ milliards en 2013, même si le revenu baisse chaque année depuis.

Las Vegas se situe généralement au niveau des 6$ milliards, tandis que les deux casinos de Singapour sont légèrement en-dessous des 5$ milliards.

Les casinos poussent facilement aux Philippines et la capitale du pays accueille déjà trois gros casinos terrestres, et en verra 3 nouveaux d'ici 2018. Les casinos existants sont le Solaire Resorts & Casino, le Resorts World Manila et le City of Dreams.

La particularité du régulateur/opérateur PAGCOR

Le système mis en place aux Philippines est particulier dans le sens où le régulateur officiel des jeux d'argent – PAGCOR : Philippine Amusement and Gaming Corporation - est aussi un opérateur de casino. Celui-ci détient 11 établissements de jeux dans des zones touristiques à Manille, Luzon et à Visaya-Mindanao. C'est un peu comme si l'Arjel possédait des salles de poker en ligne en France.

C'est d'ailleurs un sujet qui est débattu dans le pays. Certains pensent qu'il n'est pas normal qu'un régulateur puisse être aussi acteur du marché qu'il « chapeaute ».

« PAGCOR devrait devenir un peu plus comme la Commission des Jeux au Nevada, une agent de régulation, et qu'il vende ses casinos. » selon un responsable de casino.

Si PAGCOR venait à quitter cette activité pour se consacrer à 100% sur son rôle de gendarme des jeux d'argent, il y a fort à parier que cela attirera de nombreux opérateurs étrangers attirés par les possibilités qu'offre ce marché en développement.  

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !
Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !

Réouverture le 19 mai pour les casinos français, machines à sous et jeux électroniques les premiers servis !

Les casinos terrestres de l’Hexagone rouvriront progressivement leurs portes à partir du 19 mai prochain. Ladite réouverture ne concernera dans un premier temps que les machines...

Divine Links, machine à sous propulsée par Blueprint Gaming, est dans les bacs !
Divine Links, machine à sous propulsée par Blueprint Gaming, est dans les bacs !

Divine Links, machine à sous propulsée par Blueprint Gaming, est dans les bacs !

Lucksome, un tout nouveau studio de développement de jeux basé à Malte, vient de lancer Divine Links™, une machine à sous propulsée par le moteur de jeu mis au...