Législation : la Commission de Régulation suédoise fait 26 chanceux pendant les fêtes de fin d’année

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Tandis que la nouvelle année approche, la Commission de Régulation suédoise se prépare pour la refonte de son marché iGaming. Quelques jours après Noël, nous apprenons que 57 licences ont été distribuées à ce jour. Pour rappel, le marché des jeux de hasard en ligne suédois prendra un nouveau virage dès le 1er janvier 2019.

Suède : 26 nouvelles licences décernées à des opérateurs internationaux

Lotteriinspektionen, bientôt rebaptisé Spelinspektionen, qui n’est autre que le nom du régulateur suédois, a distribué 26 nouvelles licences durant la semaine précédant Noël. Au total, depuis fin novembre, la Commission de Régulation scandinave a remis 57 accréditations. D’ailleurs, le 03 décembre dernier, nous vous avions déjà révélé les noms d’une partie des heureux bénéficiaires d’une licence scandinave.

Finalement, les poids lourds mondiaux de l’industrie iGaming sont nombreux à avoir hérité d’une licence. Parmi eux, 888 holdings, qui proposera aussi bien des jeux de casino que des paris sportifs en ligne aux joueurs suédois, mais aussi Betfair et certains acteurs locaux d’envergure internationale à l’instar de Cherry AB. 

À ce sujet, les derniers jours furent intenses pour Cherry AB. Non seulement la firme suédoise et ses filiales ComeOn Sweden et Cherry Spelglädje AB ont-elles hérité de licences remises par Lotteriinspektionen, mais le groupe a également reçu une offre de rachat d’approximativement 893 millions d’euros émise par la société britannique Bridgepoint. Si les actionnaires majoritaires de Cherry AB acceptent cette offre, il est probable que la firme sera au centre d’une acquisition majeure.

Vers un nouveau marché régulé, sécurisé et transparent en Suède 

Lotteriinspektionen a pris le temps d’informer les opérateurs de jeux de casino en ligne qu’à compter du 1er janvier 2019, toute tentative visant à proposer des jeux de hasard aux résidents suédois serait fermement punie en cas de non détention d’une licence de jeu. Les sociétés de jeux qui ont soumis leur candidature mais qui n’ont pas encore reçu de licence sont elles aussi dans le viseur du régulateur. Pourtant, paradoxalement, pendant des années, la croissance du marché iGaming suédois fut conduite en partie grâce aux opérateurs non-licenciés. 

D’après les derniers chiffres exposés par Lotteriinspektionen, le marché non-régulé a bénéficié d’une croissance de 12,4 % durant les trois premiers trimestres de l’année 2018. Les opérateurs non-licenciés ont généré autour de 440 millions d’euros durant cette période. À titre de comparaison, pendant la période concernée, le marché régulé a subi un recul de 2,4 % pour un total de 1,18 milliards d’euros de revenus, ce qui n’est vraiment pas mal !

Pour terminer, le média local Mediavision a récemment rapporté qu’en 2018, la grande majorité des nouveaux comptes de joueurs avaient été créés sur les sites d’opérateurs internationaux.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé
Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé

Aux Pays-Bas, le lancement du marché iGaming réglementé à nouveau retardé

De toute évidence, les Pays-Bas ont pris un peu plus de retard en ce qui concerne le lancement de leur marché réglementé des jeux de casino en ligne. En effet, le...

Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible
Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible

Play’n Go : la première machine à sous de 2021, Miner Donkey Trouble est disponible

De nombreuses fonctionnalités bonus, un scénario captivant et un gameplay immersif, voilà ce que propose la machine à sous Miner Donkey Trouble™ aux joueurs des...