Les Néo-Zélandais dépensent toujours plus dans les jeux d'argent en 2016, sauf pour les loteries

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Les Néo-Zélandais, connus pour faire partie des plus gros gamblers au monde, ont dépensé en 2015 encore un peu plus dans les jeux d'argent. Toutes les formes de jeux ont connu une augmentation des dépenses, sauf les loteries.

L'esprit de la flambe

Le Néo-Zélandais est connu pour être un pur gambler, tellement gambler que certains arrivent à faire accepter des paris totalement improbables à la justice. Combinés, les Néo-Zélandais ont dépensé 2,09$ milliards dans les jeux d'argent en 2015, ce qui représente une hausse de 1,2% sur 2014.

Si la hausse est là, il faut admettre qu'elle n'est pas énorme et que les dépenses de jeux des habitants du pays sont assez constantes, en observant qu'ils ont dépensé 2,06$ milliards en 2011 et 2,1$ milliard en 2012. Cela reste tout de même très important considérant que le pays compte à peine 5$ millions d'habitants. Quand on retranche la part des enfants et de ceux qui ne jouent jamais, on comprend que les joueurs existants sont pour beaucoup de gros joueurs.

Presque toutes les formes de jeux ont été concernées par cette hausse, à commencer par les casinos terrestres qui ont crû de 8,5% pour 486$ millions. Les pokies, qui sont typiquement des variantes de vidéo poker, sont toujours très populaires dans le pays, comme c'est le cas en Australie.

L'une des très rares formes de jeux d'argent qui est en recul en 2015 est la loterie, dont les ventes ont reculé de 10% pour 894$ millions. C'est la première année depuis 2010 que les loteries du pays n'ont pas de croissance, sachant que la moyenne annuelle était de +5%.

Un joueur perd 5$ millions en 82 minutes

L'opérateur de casino leader du marché reste SkyCity Entertainment Group grâce à ses investissements ingénieux. Le groupe peut aussi compter sur certains gros joueurs, notamment ce high-roller, William Yan, qui aurait perdu 5$ millions en l'espace de 82 minutes au casino SkyCity d'Auckland. Le joueur a enflammé les jeux de table VIP de l'établissement et aurait connu des pertes de l'ordre de 563$ millions entre 2001 et 2013.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Casino de Dinard : les licenciements s’enchaînent, et les incertitudes aussi
Casino de Dinard : les licenciements s’enchaînent, et les incertitudes aussi

Casino de Dinard : les licenciements s’enchaînent, et les incertitudes aussi

À Dinard, dans la région Bretagne, six salariés du casino emblématique géré et exploité par le groupe Barrière ont été...

Sheldon Adelson, partisan de Trump et roi des casinos américain, est décédé
Sheldon Adelson, partisan de Trump et roi des casinos américain, est décédé

Sheldon Adelson, partisan de Trump et roi des casinos américain, est décédé

Le milliardaire et magnat des casinos américain Sheldon Adelson s’est éteint dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 janvier, à l’âge de 87 ans. Ce dernier...