Libra : Facebook prépare la création d'une nouvelle cryptomonnaie révolutionnaire

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Facebook serait-il une train de créer une mini-révolution dans le monde des cryptomonnaies et possiblement dans le monde de la finance ? Avec la création de sa monnaie électronique Libra, le réseau social de Mark Zuckerberg ne s’en cache pas : l’idée est de faire du bruit et d’imposer sur le long terme une nouvelle façon de payer sur internet, mais pas seulement sur internet…!

Une ambition mondiale

D’après Facebook, l’idée derrière Libra est de créer un moyen pour que les utilisateurs du site n’ayant pas accès à un compte bancaire (ou n’ayant pas confiance en le système bancaire) puisse consommer comme les autres, principalement pour les applications de jeux. La création de Libra est concomitante à l’utilisation des smartphones, aujourd’hui répandu sur tout le globe.

2,4 milliards de personnes ont un compte Facebook. La création de Libra peut donc potentiellement toucher un public ultra large. Si la monnaie est adoptée par une part substantielle des utilisateurs du site, Libra pourrait devenir l’une des cryptomonnaies les plus puissantes, si ce n’est LA plus puissante. Selon les responsables de Facebook, les utilisateurs pourront l’utiliser « aussi facilement et rapidement qu’un envoi sms ».

Une monnaie électronique stable, non-contrôlée par Facebook

L’un des aspects de Libra est qu’elle ne sera pas contrôlée directement par Facebook lui-même, ce qui est une façon de calmer les futurs détracteurs du projet. Bien que créée par Facebook à la base, elle sera gérée par une entité indépendante (indépendante à un certain niveau pourrait-on dire) : The Libra Organization. C’est cette entité qui contrôlera Libra.

The Libra Organization a déjà trouvé de nombreux partenaires de qualité, afin d’assurer que les transactions soient facilitées pour les utilisateurs. Chacun des partenaires a accepté de payer des frais fixes de 8$ millions. Ces partenaires sont des institutions financières et de e-commerce comme Visa, Mastercard, PayPal, Ebay ou encore Uber.

Ces partenariats ont pour but de renforcer la confiance des consommateurs envers Libra, leur montrer que le projet est sérieux et appuyé par des firmes de renom.

Libra a pour ambition de devenir une véritable monnaie à part entière, pas simplement un objet de spéculation comme l’est aujourd’hui le bitcoin. Cela signifie donc qu’elle sera moins volatile que ce dernier car liée à la valeur du dollar ou de l’euro. Les utilisateurs pourront l’utiliser pour payer pour des applications et des services sur Facebook.

Si le projet convainc et se développe, il pourrait avoir de nombreuses autres utilisations.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS
Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS

Les paris au moyen de crypto-monnaies en hausse de 20 % en 2023 selon une étude de SOFTSWISS

L’agrégateur de contenu iGaming SOFTSWISS, qui distribue les jeux de fournisseurs tels que BGaming, a réalisé une vaste étude au sujet de l’impact des...

Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots
Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots

Deux joueurs incroyablement chanceux au casino ont enchaîné les jackpots

Deux joueurs extrêmement chanceux de Las Vegas ont récemment pillé le Caesars Palace avec des séries de gains totalisant plus d’1$ million chacun. Ces joueurs dont la...