Liechtenstein : les habitants votent largement contre la fermeture des casinos

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Liechtenstein : les habitants votent largement contre la fermeture des casinos

Les six casinos du Liechtenstein étaient menacés de disparaître. Finalement, il n’en sera rien. En effet, les établissements de jeux de hasard lancés en 2017 et attirant chaque année une foule de touristes ont eu la faveur des résidents qui ont voté pour leur maintien à hauteur de 73 % à l’occasion d’un référendum. Le « Las Vegas des Alpes » va donc bel et bien subsister au grand malheur du groupe de protestation IG VolksMeinung.

Référendum : les habitants du Liechtenstein votent pour le maintien des casinos

Le Liechtenstein, principauté enclavée située entre la Suisse et l’Autriche, va conserver ses casinos. En effet, le dimanche 29 janvier 2023, les habitants se sont prononcés dans le cadre d’un référendum portant sur la fermeture des six établissements que comprend le petit État européen de 158 km². À l’issue de ce dernier, 73 % des votants ont répondu « Non » à la proposition d’interdiction, le taux de participation s’élevant à 70 % selon le décompte officiel.

Rappelons que le groupe de contestation IG VolksMeinung, dont l’objectif est de lutter contre « la prolifération des casinos au Liechtenstein », avait activé le référendum en récoltant le nombre de signatures nécessaire à sa mise en place. Depuis 2017, année qui correspond à la modification de la loi portant sur les jeux d’argent, les membres de ce groupe se plaignent de voir le Liechtenstein devenir un attrape-touriste et un « hotspot des jeux d’argent ». Et il faut bien admettre que les joueurs allemands, autrichiens et suisses affluent au Liechtenstein depuis qu’ils peuvent y miser aux machines à sous et au poker !

Les casinos du Liechtenstein rapportent 50 millions de francs suisses annuels

Le score obtenu en faveur du maintien des casinos au Liechtenstein est peu étonnant compte tenu du fait que le gouvernement local avait encouragé les habitants à voter contre l’interdiction. En effet, la vice-Première ministre Sabine Monauni avait jugé cette dernière comme trop radicale et excessive. « Notre objectif est de trouver le juste équilibre, c’est-à-dire des mesures qui limitent l’activité pour répondre aux problématiques en matière de bien-être et de santé, sans pour autant qu’elles ne détruisent le marché », a revendiqué l’intéressée dans une récente interview.

Jusqu’à preuve du contraire, l’État du Liechtenstein n’a aucune raison de vouloir se séparer de ses casinos. Après tout, ceux-ci lui ont rapporté quelques 50 millions de francs suisses en 2022, uniquement sous forme de taxes prélevées sur le chiffre d’affaires des différents établissements.

La firme autrichienne Novomatic AG, dont la filiale Gryphon Invest AG détient des participations majoritaires dans la moitié des maisons de jeux du Liechtenstein, peut quant à elle souffler. En effet, la fermeture des six casinos que compte le pays aurait été un véritable manque à gagner pour Novomatic.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

The Runemakers DoubleMax : une nouvelle machine à sous débarque sur les casinos en ligne Yggdrasil
The Runemakers DoubleMax : une nouvelle machine à sous débarque sur les casinos en ligne Yggdrasil

The Runemakers DoubleMax : une nouvelle machine à sous débarque sur les casinos en ligne Yggdrasil

Yggdrasil Gaming, l’un des leaders mondiaux du secteur des jeux de hasard en ligne, et son studio partenaire Bang Bang Games, ont récemment lancé une nouvelle machine à sous...

Le groupe Barrière lance une campagne de recrutement à l’attention des jeunes retraités
Le groupe Barrière lance une campagne de recrutement à l’attention des jeunes retraités

Le groupe Barrière lance une campagne de recrutement à l’attention des jeunes retraités

Dans une démarche proactive en faveur de la diversité et de l'inclusion au sein de sa main-d'œuvre, le prestigieux groupe Barrière lance une campagne de recrutement...