Loi pour la réduction des inégalités territoriales : bientôt davantage de casinos terrestres en France ?

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Loi pour la réduction des inégalités territoriales : bientôt davantage de casinos terrestres en France ?

L'expansion des casinos en France pourrait bientôt devenir une réalité, avec l'adoption définitive d'une loi sur les établissements de jeux votée à l'Assemblée nationale le mardi 05 décembre dernier. Cette législation cible des villes telles que Saumur, Saint-Lô et Uzès, dans le but de « réduire les inégalités territoriales ». Dans la pratique, les communes citées pourront donc accueillir un casino ! Décryptage.

Des casinos dans les villes reconnues pour leur patrimoine équestre ?

De nouvelles municipalités, en particulier celles ayant un patrimoine équestre telles que Saumur et Arnac-Pompadour, auront désormais la possibilité d'accueillir un casino grâce à une loi définitivement adoptée à l'Assemblée nationale mardi dernier.

En effet, ladite loi, qui vise à « […] réduire les inégalités territoriales pour l'ouverture des casinos », avait déjà obtenu plus de 70 % d'approbation au Sénat en mai dernier. Celle-ci précise que des casinos pourront être établis dans les communes où une entreprise de courses hippiques détient son siège au 1er janvier 2023, ainsi que dans les communes dotées d’un site historique ou d’un haras national dans lesquels ont été organisés au moins dix événements équestres de renommée nationale ou internationale entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2023.

Outre Saumur et Arnac-Pompadour, cette nouvelle concerne d'autres villes telles que Saint-Lô, Lamballe, du Pin, Hennebont, Lion d'Angers, la Roche-sur-Yon, Pompadour, Villeneuve-sur-Lot, Aurillac, Pau-Gelos, Uzès, Rosières-aux-Salines et Cluny. À noter que la nouvelle disposition pourrait également s’appliquer à des départements qui ne comptent aucun casino à l’heure actuelle. Cela est notamment le cas des Ardennes et de la Dordogne.

« Le cheval est un acteur majeur de la culture française »

« Le cheval est un acteur majeur de la culture française », a souligné Dominique Faure, ministre des Collectivités territoriales et de la ruralité. Malgré tout, le secteur équestre semble attirer de moins en moins de monde et perd progressivement en attractivité au fil du temps. Frédérique Meunier, députée LR et rapporteure de la proposition de loi, a justement insisté sur le fait que les revenus issus du jeu soutiendraient un secteur actuellement en convalescence.

L'objectif principal de la loi est de « maintenir en vie les économies locales » et de « développer une attractivité spécifique et récurrente », a ajouté Frédérique Meunier, convaincue que l’ouverture de nouveaux casinos apportera des avantages économiques certains aux municipalités dotées d'activités équestres, en renforçant notamment leur attrait touristique et leur assise financière.

La proposition de loi a été adoptée avec 145 voix pour et 48 contre. Les écologistes et LFI ont voté contre, rétorquant que la France détient déjà 40 % des casinos de l’UE. Ces derniers ont également évoqué le jeu pathologique et la hausse du phénomène de dépendance aux jeux de hasard.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

À Pougues-les-Eaux, le casino a droit à un lifting avant le printemps
À Pougues-les-Eaux, le casino a droit à un lifting avant le printemps

À Pougues-les-Eaux, le casino a droit à un lifting avant le printemps

À Pougues-les-Eaux, le casino Planetarium géré et exploité par le groupe Tranchant est en train de subir une transformation majeure afin d’offrir une...

Machine à sous Sweetopia Royale : Relax Gaming vous invite au paradis des sucreries !
Machine à sous Sweetopia Royale : Relax Gaming vous invite au paradis des sucreries !

Machine à sous Sweetopia Royale : Relax Gaming vous invite au paradis des sucreries !

Imaginez un monde unique en son genre, ou pâte sucrée, guimauve et autres bonbons sont légion. Des châteaux dont les toits sont garnis de M&M’s, des drapeaux en...