Marché des jeux en ligne en France : les licences se renouvellent !

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Et c’est reparti pour cinq ans d’activités pour dix opérateurs de jeux d’argent en ligne français ! L’ANJ (Autorité Nationale des Jeux) - anciennement l’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) a reconduit les licences d’exercer de dix opérateurs sur le territoire français. Dans la foulée, l’ANJ a également annoncé un nouvel arrivé sur le marché.

Des renouvellements et un nouveau licencié

En France, les renouvellements de licences se font tous les cinq ans. Le marché des jeux en ligne ouvert en 2010 a donc connu son deuxième renouvellement massif après celui de 2005. Au total, dix opérateurs ont eu le privilège de voir leurs licences étendues à cinq nouvelles années. Ces dix opérateurs possèdent 19 licences en tout.

Si les paris sportifs en ligne, les paris hippiques en ligne et le poker en ligne sont encore régulés par l’Autorité, les jeux de casinos en ligne restent strictement interdits, contrairement à la situation de nombreux voisins comme l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, la Belgique ou la Suisse (soit à peu de choses près 95% des voisins…).

Le nouvel arrivé du marché est NJJ PROJECT THIRTEEN « qui reprend l’offre de paris hippiques et sportifs en ligne jusque-là exploitée par l’opérateur GENY INFOS »,  selon le communiqué de l’ANJ du 16 septembre 2020.

BarrièreBet - le projet en ligne du casinotier et hôtelier Barrière - est également agréé à opérer en France.

S’en tenir aux règles, sinon payer une amende

Les règles et obligations que doivent respecter les opérateurs en ligne en France sont multiples mais peuvent être regroupées en quatre sections à savoir l’intégrité et la fiabilité du jeu, la prévention du jeu excessif ou pathologique, la lutte contre la fraude et le blanchiment de capitaux et la protection des joueurs.

Si les opérateurs déjà agréés ne fautent pas de façon grave et s’ils continuent de proposer une offre aux joueurs en ligne, ils sont presque garantis dee voir leurs agréments renouvelés. Même dans le cas de manquement aux règles, une amende peut être attribuée pour « oublier » la dite faute.

PMU par exemple a été condamné à régler 900,000€ en avril 2020, en plein confinement, pour avoir proposé trop de bonus aux joueurs et les avoir trop incités à jouer. La plainte émise à la base par ses concurrents Betclic Everest Group et Zeturf accusait PMU d’offrir des cotes identiques sur ses jeux en ligne et ses jeux physiques, ce qui va à l’encontre d’une décision prise en 2014 par les autorités. L’Autorité de la Concurrence a donc décidé de sanctionner l’opérateur Pari Mutuel Urbain avec 900,000€ d’amende mais en ne l’empêchant pas d’exercer sur le sol français. Sa licence a d’ailleurs été renouvelle cette année.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Blueprint Gaming Limited lance sa machine à sous Rick and Morty Wubba Lubba Dub Dub
Blueprint Gaming Limited lance sa machine à sous Rick and Morty Wubba Lubba Dub Dub

Blueprint Gaming Limited lance sa machine à sous Rick and Morty Wubba Lubba Dub Dub

Depuis ses débuts fin 2013, Rick et Morty fait partie des séries d’animation pour adulte les plus populaires au monde. Diffusée sur Cartoon Network et reposant sur la...

iSoftBet signe un accord de distribution de contenu iGaming avec SkillOnNet
iSoftBet signe un accord de distribution de contenu iGaming avec SkillOnNet

iSoftBet signe un accord de distribution de contenu iGaming avec SkillOnNet

Au travers d’un accord historique conclu avec son homologue SkillOnNet, le développeur et éditeur de logiciels et de jeux de casino en ligne iSoftBet proposera ses titres...