Play’n Go chatouille l’ivoire avec sa nouvelle machine à sous vidéo The Paying Piano Club

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Play’n Go chatouille l’ivoire avec sa nouvelle machine à sous vidéo The Paying Piano Club

Seulement une semaine après avoir lancé son dernier titre Thunder Screech™, le studio suédois de développement de jeux de casino en ligne Play’n Go est de retour pour annoncer la sortie de The Paying Piano Club™, une machine à sous vidéo reposant sur une structure de 3 rouleaux et de 5 lignes de paiement. Rendant hommage aux années 1920 (ou « années folles »), elle nous montre toute l’envergure de la scène musicale de l’époque.

The Paying Piano Club™ : un salon musical qui rapporte gros

Les années 1920 furent une époque charnière pour la culture musicale. Après tout, c’est durant cette période que Louis Armstrong a entamé sa carrière et réalisé ses premiers chefs-d’œuvre. En outre, les « années folles » ont également assisté à l’émergence de nouveaux styles telles que la pop ! C’est donc pour rendre hommage à cette effervescence de tonalités musicales et autres courants culturels historiques que le studio de développement Play’n Go, basé à Vaxjo, en Suède, a lancé son nouveau titre iGaming The Paying Piano Club™.

Annoncée jeudi dernier par le biais d’un communiqué de presse, la machine à sous vidéo composée de 3 rouleaux et de 5 lignes de gain est une invitation à nous installer dans un salon musical, l’occasion de savourer des sons mélodieux émis par un délicieux piano mécanique. Mais Play’n Go ne s’en cache pas, le fameux club de piano dont il est ici question a des airs clandestins, sans doute un clin d’œil à un marché des paris underground particulièrement répandu aux États-Unis au début des années 1920.

Compatible smartphone et tablette, la machine à sous The Paying Piano Club™ dispose d’un taux de retour au joueur plutôt moyen de 94,26 % et repose sur les même mécaniques in-game que ses prédécesseuses Sticky Joker™, Fire Joker™ et Mystery Joker 6000™. En effet, tout comme les jeux cités, The Paying Piano Club™ peut rapporter jusqu’à 5 000 fois le montant de sa mise initiale au joueur.

Martin Zettergren : « Un jeu de casino en ligne qui va à l’essentiel »

Le directeur commercial de Play’n Go, Martin Zettergren, a déclaré dans le communiqué de presse que « The Paying Piano Club™ est un jeu de casino en ligne qui va à l’essentiel. Grâce à ses multiplicateurs de gain illimités et ses Free Spins, les joueurs savent où ils mettent les pieds. Il s’agit d’une machine à sous dont le fonctionnement est simple et sans détour ».

Et ce dernier de terminer : « Il y a suffisamment de place au sein du marché iGaming moderne pour accueillir des machines à sous dont le gameplay est simple. Parfois, c’est ce que recherchent les joueurs, une expérience qui se rapproche des bandits manchots traditionnels. Chez Play’n Go, nous constatons d’ailleurs que ce genre de jeu rencontre un franc succès ».

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Pragmatic Play lance sa nouvelle machine à sous Day of Dead juste avant Halloween
Pragmatic Play lance sa nouvelle machine à sous Day of Dead juste avant Halloween

Pragmatic Play lance sa nouvelle machine à sous Day of Dead juste avant Halloween

À l’image de son concurrent Play’n Go qui a sorti Muerto en Mictlán™ plus tôt ce mois-ci, Pragmatic Play vient de déployer une nouvelle machine...

Devenez un pro des fléchettes avec Peter ‘Snakebite’ Wright dans la dernière slot Play'n Go
Devenez un pro des fléchettes avec Peter ‘Snakebite’ Wright dans la dernière slot Play'n Go

Devenez un pro des fléchettes avec Peter ‘Snakebite’ Wright dans la dernière slot Play'n Go

Un mois après la sortie de The Wild Class™, Play’n Go revient en force avec une nouvelle machine à sous sous licence tierce : Snakebite™. Dans ce titre composé...