Portugal : les opérateurs en ligne retrouvent des couleurs grâce au foot et aux machines à sous

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le

Après un deuxième trimestre un peu difficile, le marché des jeux en ligne portugais a retrouvé des couleurs au troisième trimestre, en partie grâce à la popularité du football et des machines à sous. Les chiffres du régulateur portugais – Serviço Regulaçao e Inspeçao de Jogos do Turismo de Portugal (SRIJ) – montrent que la période de juillet à septembre a bouclé un chiffre d’affaires de 29.3€ millions.

Paris sportifs et foot en tête

En juin, nous parlions de l’état du marché portugais et de son taux de taxation très élevé. Le deuxième trimestre s’est avéré être en baisse par rapport à la période précédente mais le troisième trimestre a réussi à inverser la tendance avec 15.6 % de croissance.

Les paris sportifs représentent le vertical le plus important et le football est naturellement la locomotive de ce secteur. 16.3€ millions ont été générés via les paris sportifs en ligne, avec une part de 78 % de toutes les mises pour le foot. Les autres sports les plus populaires, comme le tennis ou le basket, suivent de loin. A noter que le mois de septembre a généré à lui seul 7.1€ millions, non loin des 7.3 % de janvier, le meilleur mois de l’année 2017 jusqu’à maintenant.

Les slots et le poker aident le vertical des casinos en ligne

Le vertical des casinos en ligne, qui inclut également le poker, a généré 13.1€ millions, en grande partie grâce à l’engouement autour des machines à sous. Cela représente une hausse de 15 % sur le trimestre précédent mais une légère baisse par rapport au premier trimestre 2017.

Les machines à sous ne font pas que participer puisqu’elle génère 42 % du chiffre total. Vient ensuite le poker cash-game avec 22 %, la roulette avec 19.3 %, le blackjack avec 9.1 % et les tournois de poker avec 7.5 %. La part du poker en ligne représente donc presque 30 % du marché des casinos.

Le poker en ligne est sur le point de subir un boost après la décision des régulateurs portugais, italien, espagnol et français de faire un partage de liquidités de toutes ces juridictions. Cela signifie que les joueurs en ligne pourront se mesurer à leurs voisins, ce qui accroîtra le panel de joueurs et l’offre de tournois. Pas avant 2018 cela dit.

Le marché montre sa dynamique et son attrait avec un total de 82,400 nouveaux comptes créés sur les différentes plateformes agrées, malgré le niveau de taxes qui reste élevé. Le marché portugais est encore jeune puisqu’il a été lancé en juin 2016.  

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Suède : lourdes sanctions infligées pour non-respect des lois contre le blanchiment d’argent
Suède : lourdes sanctions infligées pour non-respect des lois contre le blanchiment d’argent

Suède : lourdes sanctions infligées pour non-respect des lois contre le blanchiment d’argent

En Suède, le régulateur local, la Spelinspektionen, a sanctionné les opérateurs Kindred, AB Trav Och Galopp (ATG) et PinBet pour des manquements liés à la...

Betsoft Gaming : un peu de fantaisie chinoise avec la machine à sous Golden Dragon Inferno
Betsoft Gaming : un peu de fantaisie chinoise avec la machine à sous Golden Dragon Inferno

Betsoft Gaming : un peu de fantaisie chinoise avec la machine à sous Golden Dragon Inferno

Le jeudi 24 novembre 2022, le développeur et fournisseur de jeux de casino en ligne Betsoft Gaming a lancé Golden Dragon Inferno, sa nouvelle machine à sous sur le thème du...