Scandale dans la sphère des jeux de casino : un cadre de LeoVegas arrêté pour délit d’initié

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Scandale dans la sphère des jeux de casino : un cadre de LeoVegas arrêté pour délit d’initié

La firme suédoise LeoVegas AB fait partie des plus connues en matière de jeux de casino en ligne sur PC et mobile. Mais une fâcheuse révélation pourrait bien entacher l’image de la société fondée en 2011 par Gustaf Hagman, son PDG, et Robin Ramm-Ericson, l’actuel président de son conseil d’administration. En effet, un cadre supérieur de LeoVegas vient d’être arrêté pour délit d’initié dans le cadre de l’acquisition de l’opérateur par le géant américain MGM…

Suspicions de délit d’initié dans le cadre du rachat de LeoVegas par MGM

Selon le journal suédois Aflonbladet, trois personnes — dont l’une est un cadre supérieur de LeoVegas — ont été arrêtées par la police pour suspicions de délit d’initié. L’employé de haut rang serait le seul des trois individus interpelés à avoir un lien direct avec l’opérateur de jeux de casino en ligne scandinave.

En effet, en juin 2022, l’autorité suédoise de lutte contre la criminalité économique a lancé une enquête portant sur un éventuel délit de marché délibérément commis dans le cadre de l’acquisition de LeoVegas par le géant américain des casinos MGM. L’enquête s’intéresse plus précisément à la valeur des actions de la société cotée en bourse, tout en sachant que LeoVegas s’était à l’époque engagé à aider les autorités à mener à bien leur travail.

Pour rappel, MGM avait accepté de payer 61 SEK (soit 5,85 €) par action afin d’acquérir la totalité du capital social de LeoVegas, ce qui, selon l’opérateur, représenterait une valorisation de 44 % par rapport au cours de clôture de son action le 29 avril 2022. À la suite de l'offre, le cours de l'action de LeoVegas s'est envolé à 60,30 SEK le 02 mai 2022, tout en sachant qu’il avait déjà augmenté de plus de 30 % durant le mois précédent.

« L’employé ne fait pas partie de l’équipe de gestion ou du conseil d’administration »

Le directeur de la communication et des affaires publiques de LeoVegas, Daniel Valiollahi, a confirmé les événements décrits par Aflonbladet, mais a tenu à préciser que le cadre supérieur en question ne fait pas partie de l'équipe de direction, et encore moins du conseil d’administration. Bien entendu, ce dernier a d’ores et déjà été licencié…

« Il a été porté à notre attention qu'un employé au sein de l'entreprise a été notifié d'un soupçon pénal concernant la divulgation d'informations privilégiées. LeoVegas Group prend très au sérieux la conduite éthique et les exigences réglementaires, et nous nous engageons à respecter les normes d'intégrité et d'équité les plus élevées. Nous avons, et continuerons à aider les autorités dans leur enquête en cours », a assuré Daniel Valiollahi.

L'acquisition de LeoVegas a été conclue en septembre dernier après que la majorité des actionnaires ont accepté l'offre de MGM. Bill Hornbuckle, directeur général et président de MGM Resorts, a déclaré que cette opération permettrait à son groupe de proposer des jeux en ligne en Europe, et ailleurs.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Yggdrasil et Reflex Gaming lancent Desperate Dawgs 2 GigaBlox
Yggdrasil et Reflex Gaming lancent Desperate Dawgs 2 GigaBlox

Yggdrasil et Reflex Gaming lancent Desperate Dawgs 2 GigaBlox

Le jeudi 17 novembre 2022, le fournisseur iGaming basé à Malte Yggdrasil et le développeur britannique de jeux de casino en ligne Reflex Gaming ont conjointement lancé...

Découvrez Hot Rod Racers, la nouvelle machine à sous de Relax Gaming
Découvrez Hot Rod Racers, la nouvelle machine à sous de Relax Gaming

Découvrez Hot Rod Racers, la nouvelle machine à sous de Relax Gaming

Le développeur Relax Gaming vient de lancer une toute nouvelle machine à sous sur le thème des voitures : Hot Rod Racers. Reposant sur une structure 5 x 4, celle-ci plaira aux...