Services d’aide aux joueurs : les conclusions d’une étude indépendante menée par GambleAware

Julien E.
Julien E.
Dernière édition le
Services d’aide aux joueurs : les conclusions d’une étude indépendante menée par GambleAware

En Angleterre et au Pays de Galles, GambleAware — structure indépendante qui lutte contre l’addiction aux jeux de hasard —, a mené une étude portant sur la qualité des services d’aide et de soutien aux joueurs. Selon l’organisme de bienfaisance à but non lucratif, sur l’ensemble des services mis en place pour venir en aide aux joueurs dans le besoin entre octobre 2018 et mars 2021, de nombreux d’entre eux présenteraient des défauts et obstacles majeurs.

Lutte contre l’addiction aux jeux : des incohérences dans les pratiques de dépistage

Les conclusions d’un rapport publié par GambleAware, instigateur d’une étude portant sur l’efficacité des campagnes de lutte contre le jeu excessif en Angleterre et au Pays de Galles, mettent en lumière le succès connus par certains acteurs, ainsi que les principaux obstacles rencontrés.

Selon ledit rapport, l'un des facilitateurs concernés, Citizens Advice, mériterait bien des éloges. En effet, l’expertise de Citizens Advice dans la détection des problèmes liés aux jeux et dans le soutien apporté aux particuliers ayant développé des habitudes nocives vis-à-vis du jeu, devrait être davantage soulignée.

Helen Owen, directrice de l'évaluation et du suivi chez GambleAware, a déclaré : « Notre étude approfondie a mis en évidence le rôle important de Citizens Advice en tant que médiateur et conseiller auprès des personnes qui risquent de subir des dommages liés au jeu, ou qui en subissent déjà les conséquences, ainsi que dans l'orientation de ces personnes vers l’aide adéquate ».

Cependant, à travers son étude, GambleAware a aussi identifié plusieurs obstacles qui ont entravé le processus d’aide aux joueurs, notamment une certaine incohérence dans les pratiques de dépistage au sein-même de structures telles que Citizens Advice.

« Dans le rapport, nous avons spécifié la nature des principaux obstacles à la réussite de l’aide aux joueurs à problèmes », continue Helen Owen. « Grâce à cet éclaircissement, nous avons maintenant une vision plus précise des possibilités d'amélioration du service. Les enseignements tirés de cette évaluation ont contribué à la mise en place d'un nouveau processus et d'un nouveau modèle au niveau national », conclut-elle.

L’engagement actif des PDG et cadres supérieurs en matière de sensibilisation

Tandis que les évaluations ont permis de constater que les questions liées au dépistage des pratiques de jeu problématiques manquaient parfois de souplesse, GambleAware a retenu les autres obstacles qui suivent : des effectifs limités en première ligne, ainsi que le manque d’incitation à engager des conversations plus naturelles pour offrir une plus grande flexibilité aux interlocuteurs.

Toutefois, l'engagement de plus en plus actif des PDG et cadres supérieurs vis-à-vis du jeu responsable a contribué à une promotion positive des pratiques de dépistage qui, à terme, devraient avoir un impact majeur sur la durabilité du programme.

0 COMMENTAIRE

Dernières Publications

Jeux de grattage en ligne : nos 3 meilleures astuces pour gagner plus souvent
Jeux de grattage en ligne : nos 3 meilleures astuces pour gagner plus souvent

Jeux de grattage en ligne : nos 3 meilleures astuces pour gagner plus souvent

Comment gagner plus régulièrement aux jeux de grattage ? Dans cet article, nous vous partageons nos 3 meilleurs secrets pour gagner de l’argent aux tickets de grattage,...

Norvège : une nouvelle législation pour bloquer les domaines iGaming non titulaires d’une licence
Norvège : une nouvelle législation pour bloquer les domaines iGaming non titulaires d’une licence

Norvège : une nouvelle législation pour bloquer les domaines iGaming non titulaires d’une licence

Aux dernières nouvelles, le gouvernement norvégien envisagerait d'introduire une législation qui obligera les fournisseurs d'accès à internet locaux à...